Martine autour du monde ...

Nous poursuivons notre route vers le centre de l'Iran, en longeant le grand désert central, le Dasht e-Kavir, jusqu'à Mesr, un tout petit village perdu au milieu du désert, au milieu de nulle part ! La route et longue (6 heures) , les paysages désertiques sont très beaux, très secs, sans presque aucune végétation, De temps en temps nous pensons apercevoir des lacs, mais ce ne sont que des "mirages" ... des bandes de sable qui prennent une couleur bleue avec les reflets du soleil et des nuages ! Il fait très chaud et nous nous arrêtons parfois pour des "poses café" , au cours desquelles nous improvisons des danses sur de la musique iranienne ! On s'en donne à coeur joie :) Les villages que nous apercevons sont très rares, les cultures aussi, il n'y a pas d'eau ...

38-5 : D'Ispahan à Yazd
38-5 : D'Ispahan à Yazd
38-5 : D'Ispahan à Yazd
38-5 : D'Ispahan à Yazd

Réza nous fait sa démonstration !

Sur la route, nous nous arrêtons pour visiter la mosquée Jamé d'Ardestan, un bon exemple d'architecture des mosquées Seljukides (10ème-12ème siècles), puis à Naïm pour y voir la très ancienne mosquée du vendredi d'époque abbasside (sous le califat de Bagdad du 9ème siècle à 1250 environ) . A cet égard, (pour ceux que ça intéresse :) j'ai appris qu'il n'y avait pas eu de dynastie omeyade (califat de Damas 7ème-9ème) , ni de dynastie abasside (califat de Bagdad) en Iran , mais que la perse à ces époques, avait seulement été sous la domination des ces Califats ;

Ces deux mosquées sont très simples, sans faïence ni mosaïque qui n'existaient pas encore à l'époque. Cela leur donne un aspect très serein et paisible qui me plaît beaucoup.

la mosquée de Naïm a un sous-sol immense où les gens pouvaient venir prier à l'abri de la chaleur.

mosquée Jamé d'Ardestanmosquée Jamé d'Ardestan
mosquée Jamé d'Ardestanmosquée Jamé d'Ardestan

mosquée Jamé d'Ardestan

Mosquée de Naïm
Mosquée de Naïm
Mosquée de Naïm

Mosquée de Naïm

Nous arrivons enfin , après une longue journée de voiture, dans la petite oasis perdue de Mesr, entourée de dunes magnifiques .

Nous logeons "chez l'habitant" .. une belle expérience ! Nous assistons à la préparation du dîner sous une cabane de roseau où brûle un feu de bois où mijote un bon ragôut de mouton. Puis nous regagnons nos chambres pour dormir sur de petits matelas posés à même le sol :

le Bar Andaz Lodge à Mers
le Bar Andaz Lodge à Mers
le Bar Andaz Lodge à Mers
le Bar Andaz Lodge à Mers
le Bar Andaz Lodge à Mers
le Bar Andaz Lodge à Mers
le Bar Andaz Lodge à Mers
le Bar Andaz Lodge à Mers
le Bar Andaz Lodge à Mers

le Bar Andaz Lodge à Mers

Le lendemain matin lever à 5h30 pour un "safari" d'une heure et demie dans le désert , au soleil levant ... Il y a des chameaux, Jojo y laisse sa trace, et nous avons droit à la traditionnelle petite tasse de thé du désert

Nous aurions aimé rester une journée entière à Mesr, mais il faut déjà reprendre la route ...

Dans le désert près du lodge chez l'habitant
Dans le désert près du lodge chez l'habitant
Dans le désert près du lodge chez l'habitant
Dans le désert près du lodge chez l'habitant
Dans le désert près du lodge chez l'habitant
Dans le désert près du lodge chez l'habitant

Dans le désert près du lodge chez l'habitant

balade dans le désert au lever du jour

Après cette balade dans le désert, nous reprenons donc la route dans l'autre sens, vers le sud , vers Yazd. De nouveau une longue journée de traversée du désert ...

Nous aurions aimé rester une journée entière dans le désert du lodge de Mers

Arrêt à Meibod pour voir une citadelle Sassanide, la ville des rois au centre, et du peuple autour . Quatre grandes tours aux angles permettaient de surveiller l'ennemi. Cette citadelle et en cours de restauration.

Juste à côté, une réserve d'eau avec ses tours à vent pour rafraîchir l'eau ,

et un peu plus loin, ce qu'on appelle une "glacière", un trou profond recouvert d'un grand dôme percé à son sommet : l'eau descendant des montagnes s'y accumulait l'hiver sous forme de glace qui pouvait se conserver jusqu'à l'été et servir de réserve d'eau . Cette glacière témoigne du génie au quotidien d'un peuple qui a toujours été obligé de se battre contre une nature très hostile.

la citadelle de Meibod - une réserve d'eau - la citerne
la citadelle de Meibod - une réserve d'eau - la citerne
la citadelle de Meibod - une réserve d'eau - la citerne
la citadelle de Meibod - une réserve d'eau - la citerne

la citadelle de Meibod - une réserve d'eau - la citerne

A midi, nous nous arrêtons pour déjeuner dans un magnifique caravansérail transformé en hôtel restaurant, avec des échoppes tout autour .

On mange très bien en Iran, pas seulement du poulet avec du riz, mais aussi des plats cuisinés délicieux ,des soupes, des mélanges de légumes, de viande, de sauce, et même du poisson ... je suis assez étonnée car on m'avait dit qu'on y mangeait tout le temps la même chose !

le caravansérail
le caravansérail
le caravansérail

le caravansérail

Nous reprenons la route vers Yazd. Les routes nationales sont très bonnes, mais à notre surprise, sans beaucoup de circulation. Nous ne croisons presque aucune voiture seulement de gros camions.

Le désert est toujours là , les paysages sont plus monotones, on approche de Yasd !

38-5 : D'Ispahan à Yazd
38-5 : D'Ispahan à Yazd
38-5 : D'Ispahan à Yazd

Nous arrivons enfin à Yazd, après de nouveau 6 heures de route !

Published by Martine Bachelier - - Iran

commentaires

Hébergé par Overblog