Martine autour du monde ...

Difficile de parler d’Ispahan (on prononce Isfahan en trainant sur AN :). Préférable d’y être pour découvrir ces jardins tous plus jolis les uns que les autres, ses ponts (et il y en a), ses monuments avec naturellement la place de l’imam (ancienne place royale) et aussi ce charme si particulier lorsque l’on flâne le soir.

Il faut s’y résoudre pourtant. Cette ancienne capitale, située à 1575 m d'altitude, chef lieu de la province éponyme,située à plus de 420 kms de Téhéran et de plus de 2 millions habitants (la troisième ville d'Iran après Téhéran et Machhad, a gardé ou a retrouvé son lustre d’antan mais le piéton doit avoir le cœur bien accroché ou être bien téméraire ou... être un touriste s’il veut traverser une route alors que le feu est au rouge pour les voitures. Vous serez prévenus !

Par chance notre hôtel (Hôtel Piroozy) est situé sur l’avenue Chahar Bagh à 10 minutes à pied de la place de l’imam et donc on est assez bien placé pour les visites. Prenez une chambre sur cour c’est mieux. Les rues d'Ispahan sont verdoyantes, bordées d'arbres immenses et de parcs magnifiques.

Faites défiler les diaporamas en cliquant sur la droite des photos :)

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Quelques étapes du périple

d’abord tout seigneur tout honneur la place de l’imam Ali (ancienne place royale dite encore Miroir du Monde rien que cela). Cette place rectangulaire de 175 m de long et d’une superficie de 83500 m² est l’une des plus vastes au monde. Elle a été construite sur ordre de Shah Abbas 1er, plus grand roi Safavide au début du 17ème siècle, et servait notamment au début aux tournois de polo ou aux présentations militaires sous les fenêtres du palais du roi. Sur cette place se font face au centre, séparés par un bassin, la mosquée Cheikh Lotfollâh et le palais du roi Ali-Ghâpou et a chaque petit côté il y a d’une part le bazar Gheysarié et d’autre part et surtout la mosquée Djâmé Abbâssi (mosquée royale ou de l’imam).

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Admirez aussi la mosquée Cheikh Lotfollâh. Elle porte le nom d’un théologien particulièrement érudit et est l’œuvre d’Isfahani. Mosquée sans minaret et qui n’est pas orientée vers La Mecque (d’où des changements de direction (4 rotations) dans la mosquée pour retrouver celle de La Mecque. Achevée en 1619, elle est entièrement recouverte de céramiques aux belles couleurs bleues et jaunes avec de multiples arabesques et aussi des versets du Coran. Un vrai bijou cette mosquée, notamment son entrée avec un nid d’abeille prodigieux et sa coupole avec une dominante jaune. Elle aurait été utilisée par les femmes de la famille royale. Le mihrab est l’un des plus jolis d’Ispahan. Il ya aussi la salle de prière au sous-sol.

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

La mosquée Djâmé Abbâssi (mosquée royale) est elle aussi incroyable. Par certains côtés, elle rappelle Samarcande ou Boukhara en Ouzbékistan. Un petit conseil : essayez de ne pas venir un jeudi car la cour intérieure est préparée avec des piquets et de bâches partout en vue de la prière du vendredi (25000 personnes peuvent prier). Pour les photos c’est moins bien

Chef d’œuvre architectural de l’époque safavide, cette mosquée de la première moitié du 17ème siècle, donne sur la place au sud par un portail d’entrée (27 m de haut) tout en céramique bleu flanqué de deux minarets de couloir turquoise décors de calligraphies blanches de 42 m de haut. Une fois franchie la porte de platane on voit que la mosquée n’est pas dans l’axe de la place de l’Imam Ali. La place centrale de la mosquée dessert quatre iwans axiaux tous richement décorés. Sous la coupole en réfection, la sonorité est exceptionnelle. Le mihrab est installé au dessus d’un trou pour nous a-t-on dit témoigner de la modestie de l’imam par rapport au peuple.

Dans l'enceinte de la mosquée, il y a aussi une madrasa , une école coranique qui forme les mollahs (en Iran c'et plutôt ce terme qui est employé ).

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Une petite pause bienvenue au restaurant Nache-Jahan à proximité immédiate de la place de l’Imam où l’on déguste un plat délicieux (plat Berganie plat typique d’Ispahan), assis sur des "tarte"

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Face à la mosquée Cheikh Lotfollâh, il y a donc le palais du roi Ali-Ghâpou (Sublime Porte en Turquie). Ce magnifique palais de 6 étages, achevé à la fin du 16ème siècle, surmonté d’un toit en marqueterie soutenu par 18 colonnes de bois, a pour singularité notamment sa salle de musique situé au dernier étage. Joël discute avec tout le monde et se fait plein d’amis que l’on retrouve à chaque niveau. Quel homme ce Joël !

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Un petit détour maintenant par la Mosquée Masdjed-E-Djomeh (Mosquée du vendredi). Le double minaret de cette mosquée, la porte d’entrée surmontée d’une chaîne qui aurait servi à protéger les gens des poursuites de la justice ou à attacher les animaux ... on ne sait pas trop ! mais aussi les étapes successives de la construction de cette mosquée au fil des siècles sont des points remarquables comme la cour centrale avec ses quatre iwans et au milieu de la cour un plan d’eau autour duquel le fidèle doit tourner comme à la Mecque.

Vous pouvez ci-dessous aussi le minbar de Oujayto qui serait le plus beau d'Iran !

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Ce n’est pas fini !!! Il y a aussi le palais Tchéhél-Sotoun (ou palais des 40 colonnes). Il y a en fait 20 colonnes qui se reflètent dans l’eau du bassin aux 4 coins duquel des sculptures avec de visages de lions qui symbolisent la force et d'anges qui symbolisent la surveillance.

Construit en 1647 sur l’ordre de Shah Abbas II, ce plais était destiné à la réception des ambassadeurs et des invités étrangers. Les fresques sur les murs son impressionnantes et illustre la réception par le roi du roi de l’Inde ou du Turkistan par exemple ou de batailles perdues par les perses contre les ottomans ou les ouzbeks.

Le jardin est un ravissement.

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Comment ne pas évoquer aussi la cathédrale Vank dans le quartier arménien construite entre 1600 et 1700. Surmontée d’une coupole, elle abrite une décoration très riche mais qui n’est pas un témoignage aimable de la religion catholique…

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Pour finir avec les monuments d’Ispahan comment ne pas évoquer les ponts qui surplombent le fleuve Zayande-Rod avec notamment le pont Khâdjou et le pont Si-O-Sé (ou pont des 33 arches). Le pont Khâdjou construit vers 1650 comprend 24 arches. Pont construit sur ordre de Shah Abbas II, il a ses arcades ornées de mosaïques de faïence. Khâdjou doit son nom au quartier nommé Khâdjé situé à proximité qui signifie les nobles. Le pont aux 33 arches a été réalisé à la fin du 16ème siècle par l’architecte Ispahani. C’est un joyau de l’époque safavide.

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Assez parler de monuments, parlons des iraniens et de leur sens de l’accueil !

Dans la rue tout le monde nous salue avec des gestes de la main et de grands sourires.

Nous avons été chaleureusement accueillis chez deux familles iraniennes qui nous ont offert un excellent repas !

Dans les maisons on ne porte pas le voile, mais dans les rues oui, partout il faut que les femmes soient couvertes. Quand nous oublions de mettre notre foulard, on vient nous rappeler à l'ordre !

La grande majorité des femmes portent l'abaya : une robe noire ou un grand drap noir noué autour du corps comme un kaftan, il ne couvre pas la tête, ni les pieds, ni les mains, mais la tête oui ! Les femmes qui portent un niqab portent donc un abaya comme vêtement. Même les petites filles les portent parfois

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

La grande majorité des femmes portent l'abaya : une robe noire ou un grand drap noir noué autour du corps comme un kaftan, il ne couvre pas la tête, ni les pieds, ni les mains, mais la tête oui ! Les femmes qui portent un niqab portent donc un abaya comme vêtement. Même les petites filles les portent . Leur robes et voiles sont parfois blancs. Le hijab est le voile noir qui recouvre le cou et la tête des femmes; Cependant les choses évoluent un peu, les robes et surtout les foulards sont parfois colorés. Les iraniennes sont très maquillées .

Dans les grandes villes, les embouteillages sont monstres, et les gens conduisent très dangereusement ! pas de règles, c'est le plus débrouillard qui gagne ! Pour traverser les rues à pied, il faut faire très très attention , on peut se faire écraser à tout moment !!

38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan
38-4 : Ispahan

Published by Martine Bachelier - - Iran

commentaires

Bachelier 21/04/2016 15:16

Merci DD ! et ... bon retour à Singap ! Bisous de Naomed :)

David 09/04/2016 11:25

Magnifique voyage et tres bons articles super documentés. Si en plus vous rigolez bien, que demande le peuple ! Des bisous de Singapour.

Hébergé par Overblog