Martine autour du monde ...

Nous allons bientôt partir en Martinique, donc petite présentation de ce  Département français d'Outre Mer ( DOM )... devenu le 1er janvier 2016 la "Collectivité territoriale de Martinique" (CTM), collectivité unique qui remplace département et région, constituée d'une seule Assemblée (51 conseillers territoriaux) et d'un Conseil exécutif chargé de mettre en oeuvre les politiques publiques necessaires à son développement.

La liste des îles des Antilles Françaises.

  • L’île de Guadeloupe.
  • La Désirade.
  • Marie-Galante.
  • L’Archipel des Saintes.
  • La Martinique.
  • Saint-Barthélemy.
  • Saint-Martin.
  •  

 

La Martinique est donc une île de l'archipel des "Petites Antilles" (ou îles du vent), entre l'île de la Dominique au Nord et l'île de Sainte Lucie au sud, bordée par l'océan Atlantique à l Est et la mer des Caraïbes à l'Ouest :

L'île de la Martinique fait environ 60 km de long , et 20 km de large ( 70 sur 30 , îles comprises), pour une superficie de 1128 km2 (7 fois moins que la Corse). 

En hiver, le décalage horaire est de 5h de moins en Martinique par rapport à la France.

La Martinique comptait en 2022, 350 400 habitants, en forte diminution depuis quelques années.  

C'est une île d'origine volcanique, qui s'est développée dans les derniers 20 millions d'années, par suite d'éruptions volcaniques . Le dernier volcan  toujours actif, est la "Montagne Pelée" qui occupe tout le nord de l'île et culmine à 1397 mètres. Dans le nord, on trouve forêts et végétations tropicales. Dans le sud, à la suite d'érosions dues à une forte pluviosité, les volcans font place à des "mornes" aux sommets arrondis ou plats, qui ne dépassent pas les 500 mètres d'altitude dans des zones sèches et désertiques. Entre nord et sud, se trouvent des zones de transition variées.

Concernant le climat, l'année se divise en deux saisons bien distinctes : la saison sèche de novembre à fin juillet, et la saison humide ou "hivernage" en août, septembre et octobre, pendant laquelle l'air est lourd (30°), voire étouffant lorsque les alizés ne rafraîchissent pas l'atmosphère, et les après-midi sont pluvieux.

Brève histoire de la Martinique :

Les premières traces de vie humaine en Martinique datent de 2000 avant J-C. Au 1er siècle avant J-C arrivent les "Arawaks" de la forêt amazonienne, puis vers le 10ème siècle , arrivée des "Caraïbes", des indigènes originaires du nord du Venezuela.

Christophe Colomb y débarque le 15 juin 1502 (jour de la Saint-Martin:), mais il n'y reste pas ... et les français ne prennent possession de l'île qu'en 1635, avec l'arrivée du premier colon, un flibustier aventurier, Pierre Belain d'Esnanbuc. Louis XIII créa alors "la Compagnie des îles d'Amérique" afin de coloniser les "îles des Petites Caraïbes".

C'est le début de l'esclavage et de périodes sanglantes en Martinique, à tel point que fin 17ème, les Caraïbes sont exterminés ou fuient vers d'autres îles. Face au manque de main d'oeuvre pour faire fructifier le commerce du sucre, la Martinique commence les premiers trafics négriers d'esclaves en provenance de l'Afrique.. Entre 1635 et 1789, environ 700 000 personnes furent déportées vers la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Domingue,  les trois colonies françaises.

En 1724 c'est la publication de la 2ème version du "Code Noir" martiniquais, qui légalise la pratique de l'esclavage! Les esclaves venus d'Afrique, qui travaillaient dans les plantations, vivaient dans des cases en bois sur le domaine de leur maître, considéré comme leur propriétaire, tandis que les femmes occupaient les postes de domestiques et de gardiennes d'enfants. Le Code Noir réprimait les naissances hors mariage entre une femme esclave et un homme libre. Les esclaves pouvaient se marier entre eux, se constituer un pécule pour racheter leur liberté, mais toute tentative d'évasion était lourdement sanctionnée lorsque l'esclave était retrouvé. Il pouvait être échangé ou vendu à un autre propriétaire. La situation et la vie des esclaves en Martinique a été d'une atrocité incroyable.  

A plusieurs reprises la Martinique se retrouva sous possession anglaise puis française. Mais il a fallu attendre le 22 mai 1848, sous l'intervention pressante de François Arago, ministre des colonies, et de Victor Schoelcher, sous-secrétaire d'Etat aux colonies, pour que  l'abolitiion de l'esclavage est officiellement proclamée ... ce qui n'empêcha pas de nouveaux travailleurs forcés arrivants d'Inde, (les nouveaux "Coulis"), de Chine et encore d'Afrique . De 1853 à 1885, plus de 29 000 noirs sont amenés d'Afrique, avec contrat et garantie de retour gratuit. Certains épousent des Créoles ( descendants des anciens esclaves). 

Pendant la période esclavagiste, les principales cultures furent : le café, le tabac, la canne à sucre, le sucre et les mélasses, la banane ...

La 3ème République marque cependant certaines avancées (suffrrage universel, enseignement public obligatoire laïc et gratuit).

La population de Martinique :

La Martinique est multi-ethnique. 

Elle est composée ... en utilisant de nombreux termes souvent difficiles à définir avec précision  : 

- de "Noirs"

- les "Zoreilles" : Européens 

- les "Blancs-France" : les métropolitains résidants en Martinique

- de " Békés" ( ou "blancs-Pays" : blancs héritiers des premiers colons européens) qui conservent leurs terres et leur pouvoir économique dans les grandes entreprises , la culture et le commerce de la banane , du sucre de canne et du rhum

- de "Créoles" : personnes d'ascendance européenne nées en Martinique 

- de "Métis" : personne née de l'union d'un blanc et d'un noir . Ils sont à la croisée des communautés blanche et noire, mais moins privilégiés que les "Blancs"

- de "Mulâtres" , issus de l'union de 2 personnes d'origine ethnique différente

- de "coolis" ( ou "Koulis" : hindous ,qui sont quelques dizaine de milliers, et ont conservé leur patrimoine culturel : temples, mats tricolores, réceptacles pour les offrandes ...) 

- ainsi que les descendants de Syriens et Libanais (bijoux, tissus, vêtements), Asiatiques, immigrés d'origines diverses, Haïtiens, Saint-Luciens etc...

Environ 9% des Martiniquais sont "blancs". 

Religions : La plupart des martiniquais sont catholiques

Langues : Le français est la langue officielle, mais une grande majorité de la population s'exprime aussi en Créole, langue régionale composée de mots de diverses origines (français, anglais, espagnol, caraïbe, africain ...) . Le créole est enseigné à l'école et il existe même depuis 2000 un doctorat en langue et culture régionale créole. 

La Martinique au 20ème siècle  :

L'un des faits les plus marquants de l'histoire de la Martinique au 20ème siècle , a été l'éruption de la Montagne Pelée, le 8 mai 1902 qui va changer les cartes et faire de Fort-de-France la nouvelle capitale.

Aimé Césaire, un jeune martiniquais noir (né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe dans une famille modeste de 7 enfants.. et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France), a été toute sa vie très marqué par le souvenir de cette éruption... la ville de Saint-Pierre ayant été complètement détruite par les laves du volcan. Il se dit lui même "le fils du volcan". C'est un des personnages les plus célèbres de la Martinique, encore aujourd'hui.

Il fut écrivain et homme politique;

Après de brillantes études en France (ENS - Agrégation de lettres) où il fait la connaissance de Léopold Sédar Senghor, avec qui il restera ami pour toujours, il fonde, en 1934, avec d'autres étudiants antillais et africians le journal "L'étudiant noir". C'est dans cette revue qu'apparaîtra pour la première fois le terme de "négritude", en réaction à l'oppression culturelle du système colonial français. Il veut promouvoir l'Afrique et sa culture, dévalorisées par le racisme issu de l'idéologie colonialiste. Il revient en Martinique en 1939, où il enseigne et publie un de ses chefs d'oeuvre "Cahier d'un retour au pays natal". Aimé Césaire pense que la meilleure voie pour le développement et la modernisation économique de la Martinique, serait d'être mieux intégrée au sein de la France. Il défend donc la loi de départementalisation visant à faire de la Martinique un département français et non plus une colonie. 

En 1945, il est élu Maire de Fort-de-France et le restera jusqu'en 2001 ! Il sera aussi élu député de la Martinique de 1946 à 1993.

En décembre 1982, l'Académie française a décerné à Aimé Césaire le Grand Prix de la Poésie et un hommage national lui a été rendu le 6 avril 2011 au Panthéon.

C'est en 1946 que la Martinique devient un département français à part entière. Si ce changement de statut l'a aidé à se développer économiquement grâce aux aides de la France et de l'Union Européenne, il n'en reste pas moins que le visage économique de la Martinique n'a guère changé. Les Békés détiennent toujours l'essentiel des pouvoirs économiques et des grands groupes commerciaux... La situation de la population noire est plus modeste que celle des héritiers des anciens colons ... On verra ça sur place ...

Des grèves et manifestations ont éclaté en 2019 ... un peu comme en France métropolitaine aujourd'hui ! 40 jours de paralysie complète des services publics et privés ... des accords ont été signés et la situation de la Martinique s'est apparemment apaisée sans que pour autant certains problèmes de fond soient réglés ...

 

Voir les commentaires

Pour info, mes articles sont classés du plus récent au plus ancien . Le Maroc est le n°42 (début) à 42-4 (fin).

Vous pouvez donner les références de mon blog à vos amis 😀 !

 

Le 27 septembre , après avoir rendu notre voiture de location à l'aéroport Al Massira d'Agadir, nous reprenons l'avion pour Nantes, avec la compagnie Transavia, un vol direct Agadir-Nantes à 21h .  Jean-Pierre et Fatiha nous accompagnent  ... nous les quittons avec tristesse en espèrant nous revoir bientôt 😊

Encore un grand merci à eux deux de nous avoir accueillis avec tant de gentillesse !

De l'avion nous avons une belle vue sur la ville d'Agadir et ses plages :

Bye bye le Maroc, et arrivée à l'aéroport de Nantes à 23h30 où Charles vient nous chercher ... merci Charly 😍

 

 

Ma conclusion sur le Maroc :

Nous sommes ravis de notre voyage au Maroc,  surtout bien sûr des retrouvailles avec Jean-Pierre , et d'avoir fait la connaissance de son amie Fatiha.

Le Maroc est vraiment un pays très intéressant en histoire, magnifique aussi tant en ce qui concerne ses paysages diversifiés entre montagnes, gorges rocheuses, palmeraies, plages et déserts ... le charme et la beauté des villes et villages, des médinas, des souks qui exhalent tous les parfuns de l'Orient ( coriandre, gingembre, cumin, paprika, curcuma, graines de nigelle, ail, poivre, clou de girofle, safran ...) . Le cumin est sans conteste l'épice oriental le plus utilisé . La cuisine marocaine est délicieuse ! L'alcool est pratiquement inexistant (sauf à l'intérieur de quelques restaurants), tout le monde boit du thé à la menthe. 

Le Maroc est toujours un plaisir des yeux, des oreilles et de la bouche !

Nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. Les Marocains sont très gentils et accueillants. Leur réputation d'accueil n'est pas surfaite. On peut juste être parfois agacés, dans les rues, par leurs sollicitations d'achats et de services (guides, visites, voitures ...). Il suffit de faire un geste négatif de la main en souriant, et tout se passe bien.

Il est vrai qu'il y a un gros écart , très visible, entre les plus riches (plutôt dans le centre des villes) et les plus pauvres (plutôt des les campagnes). 

La vie au Maroc est très bon marché, aussi bien pour les touristes que pour les marocains, on peut y prendre un bon repas pour 5-6 euros ! Rien n'est cher, même pas les taxis ( auxquels il faut juste bien vérifier ou leur demander de mettre leur compteur en marche! ). 

Bon à savoir aussi : ne pas échanger des euros en dirhams avant de partir. On peut retirer des dirhams sur place, à l'aéroport, avec notre carte bancaire sans problème et sans payer de commission. De même, prendre sur place une carte SIM pour la mettre dans notre téléphone portable! Le coût des échanges téléphoniques sera bien moins cher . Quant à la circulation routière, il faut être prudent, surtout quand on traverse une rue à pied, car les passages piétons ne sont souvent pas respectés, et en voiture , le code de la route pas toujours non plus !

Le Maroc est un pays où il fait vraiment bon aller, grâce aussi à son climat très clément toute l'année ;

Bon voyage au Maroc pour tous ceux qui ont l'intention d'y aller ! 😍

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog