Martine autour du monde ...

Articles avec #vietnam

Chào ! (Bonjour! ) ... mais non, ne croyez pas, au Vietnam on ne fait rien à l'envers

 

Réponse à la question : bravo à Marie-Jo qui a trouvé !

Ce sont en effet des caramboles, fruits du carambolier . Une baie à 5 carpelles soudées dont la section forme une étoile et dont chacune contient 2 graines plates.  Les caramboles sont utilisées en jus ou en salade de fruits, en confiture ou dans les sauces. D'un goût spécial, il est surtout utilisé pour décorer les plats et desserts.

  579px-Averrhoa carambola2

Il est 20 heures et tandis que tous les « Phap » sont entrain de guincher dans les resto branchés qui alignent leurs lumières le long du quai en sirotant du « Lua Moi », la vodka locale, je me mets pour la dernière fois à mon carnet de route... eh oui, c'est ça la vie des routardes-écrivains « en solo » qui ont échappé au dragon de la baie d'Along !

 

Il était prévu que je quitte Hué pour Hôi An (135 km plus au sud) en passant par le « col des nuages », une très belle route qui domine la mer de 500 mètres environ ... mais le fameux col s'est transformé en « col du brouillard à couper au couteau », donc nous avons pris la route normale : très joli paysage quand même au milieu des rizières et des collines.

col-des-nuages.jpg

Hôi An (ça change un peu de Han Oi ...quand je vous dis qu'on ne fait rien à l'envers !) est une charmante petite ville classée au Patrimoine mondial .

 

Alexandre de Rhodes, originaire d'Avignon (comme son nom l'indique) y est connu pour y avoir latinisé la langue monosyllabique vietnamienne (le quoc ngu), mais c'est surtout aujourd'hui un parfum sino-japonais qui flotte sur la ville où les chinois sont venus se réfugier après la chute de la dynastie des Ming. Les japonais ne furent pas en reste pour le commerce (ci dessous le "Pont japonais") ...C'est aussi une des seules villes du Vietnam épargnée par la guerre avec les américains qui n'ont pu y aborder grâce à l'ensablement de sa rivière.

 

Hôi An est vraiment un très joli village, un port, une rivière, un marché extraordinaire (sans doute le plus beau que j'ai eu l'occasion de voir depuis le début de mon voyage), J'y ai découvert  d'énormes escargots gluants flottant dans un sauce brune, le « indian taro », et le « rabotin ».  J y ai aussi  acheté tous les intruments de cuisine neccessaires pour m'essayer à la maison!. Hôi An c'est aussi des ruelles adorables bordées de pots de chrysanthèmes jaunes, un centre piétonnier - s'il vous plaît! - des temples magnifiques, de nombreuses boutiques d'art en tous genres et notamment des peintures sur laque , une architecture complètement différente de celle du reste du pays : les maisons , ne sont plus tout en hauteur, mais allongées, sur 1 ou 2 étages maxi couleur "cacahouète grillée sucrée". L'on m'a expliqué qu'en fait au Vietnam les maisons sont en général  toutes en hauteur car le terrain qui donne sur la rue est très cher :alors on achète une toute petite surface et on construit en hauteur et sur l'arrière. Ce qui n'est pas le cas ici puisqu'il s'agit de vieilles maisons coloniales.

Bref, Hôi An c'est genre Le Pouliguen ou Le Croisic style Vietnam....

Un vrai bonheur.    

 mon-voyage-2010-032.jpg

 pont-japonais-vue-de-loin.jpg

                        mon-voyage-2010-065.jpg                                                                                   

 mon voyage 2010 062mon-voyage-2010.jpgmon-voyage-2010-019.jpgmon-voyage-2010-012.jpgmon-voyage-2010-027.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fruits, légumes, râpes et couteaux de cuisine en tous genres.

 

 

  vieille masion TRAN Hoi an

 

   La maison familiale TRAN (1802) celle d'un mandarin attaché à Gia Long. 

Le marché vu de la rivière. 

  marche-vu-du-bateau.jpg

   elle-dort.jpg

  

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

peinture-sur-laque-5.jpg 

 

 

 

  La spécialité de Hoi An : la peinture sur laque

 

peinture-sur-laque-4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au marché, il faut que je vous dise quand même : une dame accroupie entrain de laver dans une bassine quelques assiettes (car au marché on peut manger sur place) ...  s'est mise à cracher, ce qui n'a rien de surprenant ici, mais ... dans la bassine ! C'est ce qui s'appelle « cracher dans la soupe » ... quand même!  

 

Ci dessous 2  petits temples : Je Quan Công, un célèbre Général encensé par la communauté  chinoise et vietnamienne :(à gauche)

et Quan Thanh (à droite).mon-voyage-2010-082.jpg mon-voyage-2010-102.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Alors que je demandais à une jeune femme qui venait de brûler des bâtons d'encens, ce en quoi elle croyait, elle m'a paru assez perplexe et m'a finalement répondu : bouddhisme et confusianisme ... mais surtout culte des ancêtres,. Cette réponse m'a semblé intéressante car au fond, j'ai l'impression que les vietnamiens, comme beaucoup de gens en Asie,  mélangent un peu  toutes les religions : ils sont croyants - pratiquants et c'est bien l'essentiel ... 

 

Juste après j'ai assisté à une cérémonie d'enterrement : au son du tambour, la famille est en blanc, le veuf en noir, l' on prépare des offrandes et de la nourriture pour le repas qui va suivre.

 

Plus loin, des tas de faux billets brûlent  : c'est ce que l'on fait lorsque la fête du Nouvel An est passée .sur une table,   

drapeau-de-l-enterrement.jpg

 enterrement-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  enterrement-2.jpg

  le-veuf.jpg

 

 

 

et-or.jpg

  mon voyage 2010 114

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ville très touristique certes, mais dans ambiance sereine et bon-enfant ... 

 

Cependant plus qu'ailleurs encore peut-être, le  phalang  est la proie incessante des cyclos-pousse, restaurateurs, boutiquiers, vendeurs à la roulotte en tous genres, femmes la palanche sur l'épaule et le chapeau conique qui tombe sur les yeux, qui vous épient, vous filent, et vous relancent pour vous vendre leur affaires « very cheap Madam... » de véritables chiens de chasse derrière leurs proie, jusqu'à ce qu'on ait envie de leur dire tout simplement « Merde », laissez- moi un peu tranquille !! Ce que je n'ai jamais fait rassurez vous . Je me suis même permis d'expliquer à une jeune serveuse de restaurant qui ne cessait de héler le client, qu'à mon avis ce n'était pas la bonne méthode ...elle m'a écoutée avec surprise mais beaucoup d'attention et d'intérêt. D'une certaine façon je comprends cet acharnement, car le Vietnam traverse en ce moment une mauvaise passe : l'inflation est galopante, le dong vient d'être dévalué de 10%, les exportations sont en baisse, et beaucoup de vietnamiens s'en vont travailler à l'étranger (87 000 en 2010), notamment au Japon. Pourtant les investissements étrangers sont en forte augmentation.

 

Comme c'est la fin du voyage je me suis offert quelques prestations de luxe : une "croisière" en bateau sur la rivière Thu Bon ( 1 heure de navigation – 5 euros , c'était "tu bon" !) où j'ai pu admirer l'adresse des pêcheurs au filet et les rives bordées de bambous d'eau ...).  

 

  mon-voyage-2010-054.jpg

  lancer-de-filet-sur-la-Thu-Bon.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  bambous-ds-l-eau.jpg

   mon-voyage-2010-049.jpg

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis cet après midi une virée en taxi jusqu'au bord de la mer ...(10 km A/R pour 8 euros) . La mer, que je n'ai pas vue depuis 3 mois me manque ... alors bon, j'aurais pu y aller en vélo, beaucoup de touristes le font, mais ... je me suis dit que sans casque ce n'était pas très prudent ... il fallait bien trouver une excuse . Magnifique la plage de Cua Dai, entre Golfe du Tonkin et mer de Chine, une mer démontée, où seul un français a osé affronter les vagues, alors que cela pouvait être très dangereux à cause d'un fort courant ... Ah ces français: incorrigibles ! J'y ai découvert aussi les drôles de barques rondes des pêcheurs en mer avec filets en « macro synthétique » ... c'est un australien qui m'a expliqué que ces nouveaux filets plus légers que ceux en coton et qui ne se déchirent pas, sont arrivés tout récemment d'Australie ...Et puis une heure plus tard, je suis allée retrouver mon chauffeur de taxi ... qui dormait à poings fermés allongé sur son siège ! j'ai attendu patiemment qu'il se réveille  ... 

 

Plage-de-Cua-Dai.jpg

 mon-voyage-2010-073.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  filets-synthetiques.jpg

  

  

J'ai  acheté pour 30 000 dongs un journal à un vieux monsieur handicapé, en chaise roulante, qui m'a fait pitié avec la seule jambe qui lui restait, l'autre peut-être partie en combattant les français ? Je me suis dit qu'on lui devait bien ça. 

Le quotidien en question : « Le courrier du Vietnam » ... Eh bé, vous savez quoi ?

En première page :

un petit clin d'œil à Make-Make ! 

du coup je me suis dit que le Yin et le Yan ça existait vraiment 

 

mon-voyage-2010-067.jpg

Voili voilou,, il ne me reste plus maintenant qu'une petite escale à HK du côté des Mid Levels, Bowen Road 5P..., histoire de voir si tout va bien là bas et ensuite HOP ! Si, perdue au beau milieu des nuages, le « Dragon du Ciel » ne me dévore pas, dans 2 jours je suis in PARIS

Oui Mimi, je retourne au front !  

 

Ma conclusion sur le Vietnam :

 

Le Vietnam est un pays très touristique où souffle un fort vent de modernité mêlé à de belles traditions ancestrales qui font son charme et son intérêt, tel le culte des ancêtres. Un très beau pays qui mérite d'être visité, ne serait-ce par le passé guerrier que nous y avons laissé, de très beaux vestiges, et aussi des paysages magnifiques.

Il est à l'image de l'Asie telle que nous, européens,  l'imaginons : turbulente, grouillante, colorée, surprenante ...

J'ai trouvé ses habitants très gentils, bien que certains, parfois, un peu "filous" ... mais c'est de "bonne guerre" !

Les grandes villes sont souvent très bruyantes et fatigantes, aussi, à mon avis un court séjour de 2 jours suffit à Hanoi ou Hué par exemple. En revanche sortir des sentiers battus peut se révéler un vrai plaisir : les petites villes, les campagnes (telle la région de Ninh Binh ou celle de Hôi An), et certainement  le nord du pays (où je ne suis pas allée  car il ressemble beaucoup je pense du nord du Laos ou du Yunnan en Chine ... que je connaissais déjà).

 

Surtout, j'ai eu la chance de faire la connaissance de Han Do, dont j'ai déjà évoqué la personnalité , un guide professionnel, universitaire, parlant couramment français, dont les qualités humaines et les connaissances culturelles méritent vraiment qu'il réussisse dans la création d'agence de tourisme qu'il est entrain de monter avec trois autres jeunes.

C'est ce que je lui souhaite. Han est quelqu'un qui organise, avec beaucoup de compétence et en toute sécurité,  des voyages à la carte et "sur mesure" pour petits groupes, hors des sentiers battus du tourisme habituel . Je donne donc ici la référence de son tout nouveau site web :

www.tonkinvoyage.com

 

(Quatre beaux livres à lire avant de partir : un juste reflet du Vietnam d'aujourd'hui :

- " Itinéraire d'enfance " de Duong Thu Huong

- "Suite indochinoise " de Jean- Luc Coatalem

- "Légendes et contes du Vietnam" aux Editions Thê Gioi

- "Le bonheur selon Confucius" de Yu Dan) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

  arrivée Hué

3-A-320.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici HUE, ville de 400 000 habitants, située à 25 km du golfe du Tonkin , sur les bords de la « rivière des Parfums » dans la région du Centre (le Trung Bô, ancien Annam de l'époque coloniale française).

Hué est une ville sans grand intérêt, typiquement vietnamienne : fièvre immobilière et touristique, hyper bruyante dans le centre, véritable imbroglio de ruelles qui partent dans tous les sens bondée de cyclos... je n'arrête pas de m'y perdre et chaque fois dois prendre un cyclo-pousse pour retrouver mon hôtel! Hué m'ennuie : ville fatiguée, bruyante et sans charme. Beaucoup d'hôtels sont en rénovation, et le tout ressemble fort à un chantier plus ou moins abandonné.

 

Cependant Hué vaut le détour pour son seul intérêt à mon sens, et pas des moindre : son histoire .

 

L'histoire de ses empereurs : la dynastie des Nguyens (19ème siècle) pendant la période de la colonisation française, et ce qu'ils ont laissé : des tombeaux , des pagodes et une cité impériale magnifique. Formellement ce sont les français qui dirigeaient le pays à cette époque durant laquelle 13 empereurs se sont succédés de 1802 à 1945.

Ayant laissé Han Do à Hanoï, et ayant échappé à la noyade dans la baie d'Along (Ouf!, à 2 jours près j'étais bonne pour être avalée par le dragon!), je suis partie faire un tour pour visiter quelques uns de ces sites historiques :

 

1 – le tombeau de Tu Duc (1848-1883) ou « Palais de la Modestie ») , un empereur qui n'eut pas d'héritier malgré ses 100 épouses et concubines, put cependant profiter de son tombeau qu'il se fit construire de son vivant dans un parc agrémenté d'un lac artificiel... pas très modeste le tombeau ... mais on se console comme on peut ! En outre Tu Duc était très cruel, il fit assassiné son frère, et tué beaucoup de personnes et d'ouvriers qui travaillaient à la construction du fameux tombeau.

Tu-Duc-2.jpg Tu-Duc-Tomb-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 – Le tombeau de Minh Mang : (règna de 1820 à 1840) : cet empereur eut plus de chance car 142 enfants avec il faut le dire, 30 femmes et 300 concubines. Tellement occupé ( il disait que ce qui lui était le plus difficile était de gouverner son harem ) qu'il n'eut pas le temps de faire construire son tombeau lequel ne fut édifié qu'après sa mort ...snif snif. Vingt huit hectares quand même sur un axe de 700 mètres de long. Comme tous les tombeaux : portique d'entrée à trois portes bordées de mandarins civils et militaires, éléphant, dragon, chevaux ... ensuite comme tous les temples aussi , plusieurs niveaux à franchir pour atteindre les édifices suivants : porte, pavillon, temple, pont ...Les deux grands piliers de chaque côtté de l'entrée symbolise la stabilité du royaume.C'est pas moi l'impératrice, mais c'est moi quand même qui suis assise sur les marches:)  

 Minh Mang 2

  Minh-mang.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 lion-a-Minh-Mang.jpg

suite-4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 3 – le tombeau de Khai Dinh ( avant-dernier empereur 1885-1925) , dernier tombeau à avoir été construit de 1920 à 1931, sur une colline en suivant les règles de la géomancie, science qui prend en compte la configuration des astres au moment de la recherche du site, les critères géographiques et astrologiques, et parfois même les histoires du yin et du yang ...

Ce tombeau est très différents des autres, car inspiré de l'architecture européenne donc pas mal de béton....Cet empereur n'était pas lui non plus très aimé de son peuple : on le disait mégalo, aimant la frime et l'ostentation. ..Il a en outre augmenté les impôts de 30% pour financer son tombeau ! Bref, dans l'ensemble pas vraiment sympa tous ces empereurs vietnamiens !

(les funérailles de l'empereur en 1925 en présence du gouverneur général français... quand même!)

 

KD-4-vue-de-l-esplanade.jpg

 

Khai-Dinh-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Tombe-de-KHAI-DINH-1930.jpg

 

l-empeureur-KD-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 – La cité impériale : ville impériale construite de 1804 à 1833, à l'initiative de Gia Long le fondateur de la dynastie des Nguyen. On y accède par la porte du midi, et ensuite trois enceintes successives qui mènent à des temples, palais, pavillons, théâtre, portes et temples...un immense ensemble architectural qui fait penser à la Cité Interdite de Pékin. A la différence qu'aujourd'hui 60 000 personnes habitent encore à l'intérieur de la citadelle, ce qui n'est pas le cas me semble-t-il, à Pékin. Ci dessous une maquette de la cité et, à son entrée sud : la "Tour du drapeau"   

maquette-cite-imperiale.jpg

  entree-cite-imperiale.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Visite aussi de la pagode THIEN MU située sur les bords du fleuve, construite en 1601, qui se caractérise par une haute tour de 7 étages évoquant les 7 réincarnations de Bouddha. Et son bouddha souriant , au gros ventre comme en Chine!

   centre-de-la-pagode.jpgBouddha-au-gros-ventre.jpg

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette visite à la journée, pour intéressante qu'elle fut, avec un guide anglophone très stressé qui nous a mené au pas de course, ne s'est pas très bien passée : certains se sont plaints ... mais quand les touristes « en groupe » seront- t-ils donc satisfaits ??

 

Pour changer un peu d'air, je suis allée voir la fabrication des bâtons d'encens, fait à partir d'écorse d'arbre malaxée :  le aloe wood dans la région du Quang Nam ( ou le « huoing »  ), que l'on mélange ensuite à des parfums ( attar, amice, cinnamon).

 Ensuite on roule cette pâte de bois sur une tige de bambou, que l'on a laissé tremper 3 mois dans de l'eau pour qu'il devienne dur et résistant aux termites.

Il faut "rouler" vite, puis couper au couteau d'un coup sec, avant de passer à la suivante ... un peu comme j'avais vu filer la fibre de lotus sur le lac Inle.

J'ai voulu m'y essayer ... mais sans succès : je ne vais pas assez vite et tout casse !

Chaque bâton d'encens reflète la quintescence de l'harmonie entre le ciel, la terre et ses habitants. Ce rituel est observé par es familles vietnamiennes le 1er et le 15ème jour de chaque mois lunaire, les jours de fête, festivals, et anniverssaires des morts. encens.jpgencens-3.jpg

 

Enfin retour en ville sur un sampan, ou plus exactement un bateau à moteur très kitch, très "un certain Vietnam" quoi ... le long de la « rivière des parfums » ( on l'appelle comme ça, paraît-il, car les fleurs cultivées sur ses rives sentent très bon.

Je dois avoir le nez un peu bouché en en ce moment :)

  bateau-pour-retour--kitch--.jpg

  bateau-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ce matin, après une bonne nuit grâce à une double couche de boules quies et la tête enfouie sous les couvertures, brève rencontre avec Phan Thi Ngoc Anh ... ça y est, Jocelyne : mission accomplie !

 

Et pour finir en beauté la journée, j'essaie de faire une petite sieste car comme vous savez je suis une grande « siesteuse », mais pas de chance le karaoké d'en face se met à jouer à tue-tête ... on doit l'entendre à 1 km à la ronde! Il s' ajoute à l'immeuble mitoyen en construction au vacarme de la rue, aux klaxons etc... donc je renonce pour aller faire un tour à pied jusqu'au « marché » ... j'avais demandé que l'on m'indique le chemin ... 1heure de marche pour arriver enfin devant ... un « super market » style Monoprix ! C'est bien ma veine ! La prochaine fois je préciserai marché « en plein air »... Bref, sur la route du retour, j'ai pu voir les vendeurs de pain ambulants taper leur sachets jaunes pour indiquer qu'ils vendent du pain (le Vietnam se met à la baguette !...à moins que ce ne soit les petits pains souvenir de l'époque coloniale dont parlait Dav.?), les parents venir chercher leurs enfants à l'école en scoot (ils n'ont peur de rien ... justement je viens de voir un accident de moto), et je suis bien contente quand j'aperçois de loin le « Gold Hotel » ... ouf !! je vais pouvoir souffler un peu ... le Karaoké c'est fini, mais ... un match de foot l'a remplacé juste sous ma fenêtre ! Pour vous montrer que je ne raconte pas d'histoires, je vous mets la photo prise de ma fenêtre :) ... et les matchs de foot ici, c'est quelque chose ! Quand un but est marqué, c'est toute la ville qui s'enflamme!

  mon-voyage-2010-007.jpg

   mon-voyage-2010-015.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mon-voyage-2010-005.jpg 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

 

La baie d'Along ( également orthographié Halong - ), classée au Patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO  en 1993, est un endroit naturel du golfe du BAC BÔ  ou Tonkin,  soumis aux marées, et parsemé d'environ 2000 pains de sucre calcaires de toutes formes et dimensions, d'îles, de rochers et d'aiguilles aux formes délirantes, sur plus de 1500 km2, datant de l'ère primaire (280 millions d'années) avec ci et là quelques villages flottants. Il y aurait environ 500 personnes vivant de la pêche et du tourisme, sur l'eau. La baie tire son nom d'une léende , celle de la mère dragon et de ses enfants combattant les ennemis des Viêts.  Ha Long signifie "la descente du dragon")

Je dois dire que la baie d'Along m'a un peu déçue : les ports de Bai chay et HonGai, deviennent d'immenses parcs immobiliers très touristiques et sans charme. Il y a même un "Disney Land" ...Le splendide et unique paysage marin de la baie elle-même est un peu dénaturé par la multitude des bateaux qui se suivent à la "queue leu leu" ...(on m'a dit 600 jonques en moyenne selon la saison!) .

  mon-voyage-2010-046.jpg

  mon-voyage-2010-061.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Cela dit, j'étais sur un petite jonque "traditionnelle" - en fait elles ne font plus qu'imiter la tradition -  ( nous étions 11 passagers .... très bon conseil de Dav :)  très confortable avec eau chaude et chauffage, ce qui en l'occurence a été bien venu!) et d'excellents repas de fruits de mer bien sûr. En outre, des passagers fort sympathiques (j'ai même fait la  connaissance d'un française qui est à Londres aujourd'hui, mais dont la meilleure amie habite ... Carquefou !)

 

Nous avons  visité plusieurs sites : la "grotte de la surprise" et la "grotte du tunnel", puis monté 450 marches pour atteindre le sommet d'un pic (le mont Titov) surplombant la baie : une jolie vue ...qui se mérite  !

 

grotte-de-la-surprise.jpg

 

  la grotte vierge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sur le chemin du retour, la route d'Along à Hanoi est très bonne ( 3 heures quand même) et arrêt très intéressant dans une fabrique de ces fameuses céramiques bleues et blanches ... que je croyais importées de Chine : eh bien non, pas du tout, elles sont belle et bien fabriquées au Vietnam.  

mon-voyage-2010-067.jpgmon-voyage-2010-069.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 E tune petite devinette pour finir : qui me dire le nom du  fruit  ci dessous ? Une surprise à mon retour  :)

 

carambole.jpg

 

 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

de Ninh Binh à Along 

 

Nous avons quitté Ninh Binh tôt ce matin, pour une grande remontée vers le nord et la baie d'Along où nous sommes arrivés vers 17h30.

Nous avons donc traverser 4 Provinces (les capitales des Provinces portent le même nom que les Provinces) : Ninh Binh, Nam Dinh, Thai Binh, et Haiphong , cette dernière étant la Province de la baie d'Along, en suivant la grande route nationale 1 qui traverse le Vietnam du nord au sud... avec quelques écarts comme vous allez voir !

Tout d'abord un arrêt à la pagode de Kéo, en pleine campagne, près de la ville de Thai Binh.

Une belle pagode ancienne où l'on retrouve le plan traditionnel des pagodes du 17ème siècle., avec plusieurs cours, et de très belles sculptures sur les étais en « bois de fer » qui soutiennent les toits, et notamment son clocher à trois toits superposés avec balcons très ouvragés. Et l'autel du génie Khong Lo Thiew Su, un ancien bonze devenu Saint .

 

 

mon voyage 2010 012

 mon-voyage-2010-010.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Dans cette pagode, bomdée de monde, bouddhisme et taoïsme ... et superstition  se mêlent ... ce mélange de "religions" au Vietnam, ne cesse de me surprendre! Il est vrai que le bouddhisme n'est pas une religion au sens propre, et le Taoïsme encore moins ! Ce qui autorise aussi d'ailleurs bon nombre de personnes à se prétendre dignes et capables de vous lire les lignes de la main, ou de vous faire tirer au sort des jetons yin et yan pour vous faire : la prédiction de l'avenir, ...ce que j'ai fait pour l'expérience, mais qui ne m'a pas paru très sérieux :) de toute façon c'était très mauvais pour moi ... alors mieux vaut ne pas trop y croire !

 

Plus sérieusement en revanche, cela a été l'occasion pour Han de me faire un cours sur le « Tao » ou « Taoïsme », la philosophie de Lao Tseu un chinois qui vécu au 6ème siècle avant l'ère chrétienne, selon laquelle le monde est régi par deux principes contradictoires mais complémentaires, le Yin et le Yang. Une belle leçon de sagesse universelle qui me séduit

Je me demande bien si je ne vais pas devenir taoïste 

Le sujet mériterait d'être approfondi : je le ferai plus tard !!

  466px-Yin_yang_svg.png

 

La route continue jusqu'à un arrêt surprise chez notre chauffeur bien aimé : TUAN qui a eu la gentillesse de nous emmener déjeuner chez lui, en compagnie de ses parents et de sa grand mère, qui nous avaient préparé pour l'occasion un délicieux déjeuner! Vraiment gentil !! Le père de Tuan m'a montré comment il fume la pipe à eau ...et Tuan a fait bruler de encens sur l'hôtel de ses ancêtres. Je suis vraiment étonnée par la fervente dévotion que chacun porte ici aux ancêtres : il y a, dans la pièce principale de toutes les maisons, un hôtel des ancêtres . Ce moment convivial qui fut un vrai plaisir pour tout le monde, s'est terminé par par une petite promenade à pied dans son village natal :

  mon-voyage-2010-013.jpg

  mon voyage 2010 015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 mon-voyage-2010-021.jpg

 

 

mon voyage 2010 018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les "arrêts-surprise" continuent par une visite au domicile de HAN à Long Hung (capitale du district du même nom) . Là aussi j'ai rencontré ses parents autour d'un tasse de thé vert comme c'est la coutume ici lorsque l'on reçoit des visiteurs de passage. J'ai découvert le goût savoureux du « fruit du dragon » mon-voyage-2010-026.jpg

 

 mon voyage 2010 024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Han a également fait ses dévotions devant l'hôtel de ses ancêtres. Parfois les photos de ces derniers sont placées sur l'autel ( 4 générations seulement, après ils revivent une autre vie), parfois non : ils sont seulement symbolisés par une tablette. Nous avons bien sûr fait des photos, sans oublier celle du pêcher à fleurs roses (magnifique) qu' Etienne reconnaitra :)

 

La maison de Han se trouve juste en face les rizières et nous sommes allés lézarder le long des ruelles pleines de la quiétude du Vietnam éternel... Une bien jolie escale avant de reprendre la route vers Halong.

  mon-voyage-2010-019.jpg

 

mon-voyage-2010-023.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà les voyages come je les aime : plein d'imprévu et de belles rencontres ...

Arrivée à Along, je découvre la baie pour la première fois ...du 7ème étage de la fenêtre de mon hôtel... elle est baignée dans un crachin brumeux que l'on appelle ici "la poussière du ciel"

 

Il va falloir patienter jusqu'à demain !

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

Hoa Lu  est le site de l'ancienne capitale royale du vietnam, auquel les Vietnamien attachent une très grande importance et déférence..

 

La route est très belle à travers les rizières verdoyantes, surtout un jour comme aujourd'hui où les sommets incertains sont enveloppés dans la brume humide. Le silence d'un paysage qui représente bien le Vietnam.

 

Le premier temple celui de Dinh Tien Hoang fut construit sur les fondations de l'ancien palais royal de Hoa Lu. Au fond du santuaire, la statue du roi Dinh du 11ème siècle, entouré de ses fils.

 

 

mon voyage 2010 030

 

 

 mon-voyage-2010-031.jpg

 

 mon-voyage-2010-013.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le deuxième temple est tout proche : c'est le temple de Lê Dai Hanh : il faut traverser plusieurs cours avant de trouver la statue du roi enveloppée dans la fumée des offrandes. Il est entouré de son fils ainé et de sa femme.

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

Le lendemain nous parton pour le site de TAM COC, plus connu sous le nom de baie d'ALONG TERRESTRE,100 km au sud de Hanoï, ses pitons rocheux calcaires qui se rejoingent par des passages souterrains, des grottes, que l'on traverse dans le noir...

Sur les sampans, les femmes pagaient avec les pieds. Le paysage est magnifique malgré le froid qui m'a incité à me couvrir d'un pancho en plus de mon K-way ...

mon-voyage-2010-001.jpg

mon-voyage-2010-007.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 mon-voyage-2010-006.jpg

 

  mon-voyage-2010-010.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour se remettre de ces aventures, un bon petit déjeuner dans un restaurant local où mes compères Han et  Caun se confectionnent eux mêmes leur nems avec un morceau de chèvre bien cuit, un légume,  un morceau de pamplemousse et une feuille de menthe, le tout enveloppé dans une feuille de papier de riz puis  trempé dans du noc man ou des épices :

 mon-voyage-2010-019.jpg

Enfin visite d'un beau vieux temple bouddhiste : la pagode de Kéo :

mon-voyage-2010-015.jpg

 

  

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

 

Canal-du-poulet-1.jpg

 

Le froid (tout relatif ) est venu, avec la bruine et le brouillard, ce qui ne nous empêche pas de de faire une belle balade en vélo le long du "canal du poulet" .

 

dans le village, nous rendons visite aux élèves d'une école maternelle tout contents de la grosse boîte de gâteaux que je leur offre, car certains commençaient à pleurer en me voyant ... je ne suis pas "comme les autres " ... ils me prennent pour une sorcière !

 

mon-voyage-2010-002.jpg

 

 

 

mon-voyage-2010-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Et puis nous sommes très gentillement accueillis par des femmes âgées qui sont entrain de préparer des feuilles de bétel. Elles nous invitent à prendre une tasse de thé vert, et me montre comment elles attachent leur coiffe : un moment très chaleureux, les gens du Vietnam sont très accueillants !

 

mon-voyage-2010-003.jpg 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

Départ avec Han Do pour ce que j'aime : la campagne !

 

mon-voyage-2010-019-copie-1.jpg

 

La petite ville de MAI CHAU est située à 200 km à l'ouest de Hanoi. C'est une jolie régiion montagneuse.

  

Sur la route nous faisons un arrêt au village classé de DOUG LAM : nous y visitons "la maison communale" vieille de 400 ans, maison qui existe dans tous les villages au Vietnam, qui sert au rassemblement des gens pour différentes manifestations et cérémonies, et dont, pour respecter les principes de la géomacie, aucune rue ne fait face.

 

Lors d'une "pause café", ce petit garçon m'a joyeusement fait, sur mon jean tout propre, une "pause pipi" :)

   mon-voyage-2010-016.jpg

   mon-voyage-2010-004.jpg

  mon-voyage-2010-003.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Dans la cour de la Maison Communale, des jarres de soja en fermentation qui servira à faire de la sauce pour le riz gluant mélangé à de la viande et des légumes. 

 

A Duang lam, je rencontre un vieux Monsieur qui est très content car il vient de recevoir une lettre de Frqnce qu'il ne peut pas traduire .... je la lui traduis avec Han Do , je le prends en photo ( il fume la pipe à l'eau) et lui promet d'envoyer la photo à son ami  

  mon-voyage-2010-010.jpg

  mon voyage 2010 015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Nous visitons aussi deux temples taoïstes :  ceux des rois Ngo Quyen et Phung Hung.

Là, comme dans beaucoup de temples, deux "cigognes" ont les pattes qui reposent sur le dos de deux tortues : elles symbolisent le ciel et les tortues la terre, les deux sont inséparables .

  mon-voyage-2010-001.jpg mon-voyage-2010-011.jpg

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le soir nous arrivons à MAI CHAU, le pays des Thai blancs, pour diner et passer la nuit dans une grande maison sur pilotis, dont l'hôtesse est vraiment adorable ! 

                                                                                  mon voyage 2010 035 

                                                                                                              

  mon-voyage-2010-026-copie-1.jpg

 

                                                                          

mon-voyage-2010-046.jpgLe lendemain matin nouvelle balade à pied cette fois autour du village. Han hésite à manger une petite grenouille ...

 

mon-voyage-2010-048.jpg

 

 

  mon-voyage-2010-024.jpg

 

 

 

  mon-voyage-2010-054.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je découvre les fruits "du paradis" dont la poudre sert à parfumer le riz gluant en lui donnant une couleur rouge , et la citronnelle :mon-voyage-2010-013.jpg

 

mon-voyage-2010-039.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   la maison d'hôte sur pilotis ... très jolie !

mon-voyage-2010-052.jpg

 

   A midi, après un bon repas, nous reprenons la route vers Van Long ....

 

mon-voyage-2010-030.jpg 

 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

Quatre jours à Hanoi pour découvrir à pied cette ville authentiquement asiatique, mélange de civilisation chinoise (1000 ans d'inflence chinoise ) , française (100ans),  de Bouddhisme, de confusianisme, de taoïsme . Un vrai melting pot en tous genres, et surtout de traditions ancestrales et de modernité dernier cri ... ce qui lui donne un aspect étrange et déroutant ... mais bien bien sympathique : les gens sont très gentils. Ici plus de longyi ni de chignons, les femmes sont toutes en pantalon ou mini jupes très branchées ... téléphone portable à l'oreille.

 

Mon hôtel " le Prince Hotel" (très routard)  est situé en plein coeur du vieux quartier (le "quartier des 36 rues") rue Tô Tich, tout près du lac Hoan Kiem. Le quartier des artistes et des boutiques d'art de toutes sortes.

  mon-voyage-2010-001.jpg

  mon-voyage-2010-003.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 mon-voyage-2010-011.jpg

mon-voyage-2010-004.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la fête du Têt, le nouvel an vietnamien - comme en Chine- et vacances pour tout le monde pendant 8 jours :la ville est en pleine effervessence ! C'est la période des mariages, et des retrouvailles familiales agrémentées de cérémonies autour de l'autel des ancêtres pour lesquels les vietnamiens ont beaucoup de respect et de vénération.

On m'a dit aussi que d'habitude il y avait beaucoup plus de monde, car lors de la fête du nouvel l'an de nombreux vietnamiens rentrent chez eux dans leur familles à la campagne .... j'imagine ce que cela doit être en temps normal ! 

  mon-voyage-2010-035.jpg

  mon-voyage-2010-025.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A HanoÏ, la circulation est une vraie folie : je croyais avoir atteint le sommet à Mandalay : eh bien non, ici c'est pire ! des millions de cyclos (3 millions!)  qui foncent dans tous les sens et les piétons doivent traverser "très lentement pour éviter les accidents m'a expliué Han do" .  Les différences avec Yangon ou Mandalay : ici les cyclomotoristes portent des casques et leurs engins ont des phares, si bien que dès que la nuit tombe on se retrouve éblouis par des milliers de lumières ... étrange ambiance. Les voitures sont très modernes et confortables, contrairement à la Birmanie, ce qui n'empêche pas les "vélos-pousse" et les échoppes ambulantes d'être toujours là... et de solliciter les passants et touristes à qui mieux mieux!

 

Il faut d'ailleurs être prudent à la sortie de l'aéroport où de "faux taxis" vous emmènent, non pas à l'hôtel indiqué, mais chez leur copains , ce qui m'est arrivé !

 

Bref, le dernier jour Han Do mon guide et organisateur de mon séjour au  Vietnam m'a fait découvrir quelques beaux sites de la ville : le Mausolée Hô Chi Minh et la maison que ce dernier a habité jusqu'à sa mort en 1969, le Temple de la Littérature construit en 1070, destiné à recevoir les fils de princes et de mandarins,  qui fut en fait la première université du Vietnam, et le magnifique Musée d'ethnographie  à ne pas rater.

 

Le mausolée Ho Chi Minh qui demeure encore aujourd'hui la grande référence des vietnamien. C'était il est vrai un homme remarquable qui a passé sa vie à voyager pour ensuite se consacrer à reconquérir l'indépendance de son pays.

mon-voyage-2010-082.jpg 

 

  mon-voyage-2010-087.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mon-voyage-2010-060.jpgmon-voyage-2010-062.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Voici Han Do qui m'accompagne au Temple de la Littérature,en fête aussi pour le Nouvel An !

mon-voyage-2010-071.jpg

Le très beau musée d'ethnographie, où l'histoire de toutes les ethnies du Vietnam est magnifiquement racontée.

 

 Il est temps que je parte : je deviens une vraie vietnamienne ...je vends des ananas !! 

 

ce qui n'est pas encore tout à fait le cas d'Etienne qui a bien failli se casser la figure en voulant marcher sur une tige de bambou  :)

 mon voyage 2010 043

 mon voyage 2010 081

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ajoute que Han Do est un garçon merveilleux, d'une très grande gentillesse, d'une culture époustouflante à tous les niveaux (histoire, géographie, ethnologie, agriculture .... Merci Catherine de me l'avoir fait connaître!)

 

  

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

La République socialiste du Vietnam :

 800px-Flag_of_North_Vietnam_1945-1955_svg.png

 

L'étoile symbolise l'unité du Vietnam et le fond rouge : le sang versé.

 

   Géographie :

 

Cet Etat du Sud-Est asiatique, situé à l'ouest de la péninsule indochinoise, de 335 000 km2 (France 547 000) et de 88 millions d'habitants (donc plus petit que la Birmanie, mais beaucoup plus peuplé). Il s'étire en forme de dragon sur 1500 km entre à l'est, la mer de chine méridionale, à l'ouest le Laos (1650 km de frontière commune) et le Cambodge (930 km de frontière), au nord la Chine (1159 km).

 

  carte_vietnam.gif

 

 

 Le Vietnam présente un relief très contrasté où montagnes (point culminant : le mont Fansipan 3143 m) et collines occupent les deux tiers du territoire. On distingue traditionnellement 3 grandes régions appelées " Bô " :

 1 - Le TONKIN (Bac Bô) est situé au nord avec deux grandes villes qui sont aussi les plus grands centres industriels du pays : Hanoi (la capitale) et Haiphong.

 2 - L'ANNAM (Trung Bô) au centre désigne une région constituée de longs chapelets de petites plaines : la longue plaine du littoral est adossée à la cordillère Annamitique, et relie le delta du fleuve rouge au nord, à celui du Mékong au sud. L'Annam a pour villes principales Hué et Da Nang.

 3 - La COCHINCHINE (Nam Bô) au sud (avec Ho-Chi-Ming-Ville l'ancienne Saigon)

 

Ces trois "Bô" comptent au total sept régions administratives, subdivisées en 53 provinces (les tinh) , mais Hanoi, Haiphong, Ho-Chi-Minh et Da Nang forment des districts particuliers qui dépendant directement du pouvoir central.

 

vietnam-carte2-prov.gif

 

Deux grands fleuves :

 - Le fleuve Rouge (couleur de ses limons ferrugineux) long de 1500km (470 km au Vietnam) qui prend sa source en chine du sud avant de se jeter dans le golfe du Tonkin. Il est à la base de la culture du riz en champs immergés

. - Le Mékong (appelé "Neuf Dragons")… le Vietnam est le dernier des 6 pays qu'il traverse séparé en 2 bras (le Mékong et le Bassac), puis plus loin en 9 autres bras, et un immense delta de plus de 4000km de canaux, avant de se jeter dans la Mer de Chine méridionale.

 

 L'agriculture occupe les 2/3 de la population (riz, canne à sucre, manioc, maïs, pomme de terre, banane, soja, café, thé et caoutchouc). Le poisson est le produit alimentaire le plus important après le riz. Le sous-sol est également très riche en métaux de toute sorte, gaz, pétrole, bauxite… et premier producteur mondial de "ferraille de récupération". Le Vietnam subit une inflation très importante, l'Etat contrôle 50% de l'industrie, et les menaces écologiques sont graves. (un important programme de reboisement est en cours).

 

Bref rappel historique (voir aussi article n° 15) -

 

Les origines :

 -A l'origine, l'Indochine est peuplée de Papous et d'Aborigènes australiens …et au Vietnam deux grands peuples se distinguent : les Hans (chinois) et les Yué ( qui deviendront les "Viet"

 

 - La domination chinoise : Elle dure plus de mille ans, jusqu'en 938 date à laquelle Ngô Quyên libère le Vietnam de l'emprise des Hans. - Le Dai Viet: Avec la dynastie des Ly (puis des Trân, des Yuan, des Lê …), l'Etat pris le nom de Dai Viet.

 

 -La colonisation française : Dès 1516 des marins portugais avaient débarquent au Vietnam et au XVII la Cochinchine (Cambodge y compris) était devenue une base marchande importante. Le 19ème siècle est l'époque des conquistadeurs français (Francis Garnier, Jules Ferry, Pierre Lot …).

 

 En 1858 la France s'empare de Da Nang, puis de Saigon, de plusieurs provinces du delta du Mékong dont la Cochinchine et de tout le pays en 1873, pour y installer en 1984 un Protectorat (reconnu par la chine en 1885) En 1887 le Vietnam, le Laos et le Cambodge, furent regroupés au sein d'un Indochine française (L'Union Indochinoise) confiée à un gouverneur général (Coursy, Paul Doumer…), et le français devient la langue officielle au mépris du vietnamien. L'exploitation du pays commence et profite bien sûr surtout aux colons français, d'où la naissance de mouvements de protestations radicaux et révolutionnaires jusqu'à ce que Ho Chi Minh ("Oncle à la volonté éclairée") fonde depuis Hong Kong, le parti communiste indochinois : le Viet-minh, avant que les troupes japonnaises occupent le pays de 1941 à 1945.

 

 Le 2 septembre 1945 Hô Chi Minh proclame l'indépendance de la "République démocratique du Vietnam". 

 

- La guerre d'Indochine :

 

indochina_rel85.jpg

 

Les négociations échouent, en octobre 45 le Général Leclerc débarque ses troupes (28 000 soldats en Indochine) et la flotte française bombarda Haifong en 1946. La guerre continue : Ho Chi Minh soutenu par la Chine et la France par l'aide matérielle des Etats Unis, jusqu'à la défaite de Dien bien Phu en 1954. Les accords de Genève mettent fin à la guerre pour la France, en reconnaissant l'indépendance du laos, du Cambodge et du Vietnam partagé en deux au 17ème parallèle.

 

- La partition et la "guerre du Vietnam": Au lieu de s'acheminer vers la paix, le régime de partition mis en place au Vietnam déclenche une nouvelle guerre : la "guerre du Vietnam" entre nord vietnamiens et américains (350 000 hommes), avec des bombardements intensifs (dont les minorités du nord ont beaucoup souffert bien qu'elles aient été souvent mobilisées par les Américians), des déplacements de populations entières, jusqu'aux accords de Paris en 1973, et la chute de Saigon le 30 avril 1975.

 

 Ces guerres d'Indochine et du Vietnam, qui furent -comme bien d'autres, mais peut être plus que d'autres-, un véritable scandale, restent une "honte de l'histoire". De quel droit a-t-on voulu évangéliser ces pays, les coloniser, les brutaliser, les soumettre au prix de tant de morts de tous côtés ? Ces questions restent pour moi une énigme sur la nature profonde des hommes…. A- t- on changé depuis ?

 Voici ce que l'on lit sur le site du Ministère des Affaires Etrangères : "Les liens tissés par l’Histoire ainsi que le degré élevé de notre coopération font de la France un partenaire privilégié du Vietnam et son principal interlocuteur en Europe. Le rythme des visites à haut niveau témoigne de la vigueur de nos relations Les 8ème Assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne se tiendront à Haiphong, les 5 et 6 novembre 2010. L’organisation de ces Assises, soutenue par le ministère des Affaires étrangères et européennes, est assurée par un comité de pilotage présidé conjointement par Brest Métropole Océane et le Comité Populaire de la Ville d’Haiphong. La coopération entre collectivités territoriales françaises et collectivités vietnamiennes s’est développée dans les années 90. En vingt ans, 36 coopérations ont été identifiées totalisant plus de 206 projets. À l’heure actuelle, une trentaine de collectivités françaises, villes, départements, régions et structures intercommunales sont impliqués dans des partenariats avec une autorité locale vietnamienne.")

 

 - La République socialiste du Vietnam : Le Vietnam réunifié devient la " République Socialiste du Vietnam" et Saigon rebaptisée Hô Chi Minh Ville, Hanoi est désignée comme capitale nationale, le français et l'anglais sont interdits.

 

Aujourd'hui cependant les langues étrangères les plus enseignées sont l'anglais, le français et le russe. Le Vietnam continue la guerre contre les Khmers rouges au Cambodge jusqu'en 1989, des centaines de milliers de vietnamiens fuient leur pays (les boat people), des populations entières sont déplacées dans le sud pour repeupler les campagnes, une politique d'intégration des minorités nationales est mise en place, en même temps qu'une politique d'ouverture vers l'occident, un assouplissement du système économique.

 Hanoi accueille les sommets de la Francophonie en 1994 et de l'ASEAN en 1998.

 Une nouvelle constitution est adoptée en 1992.

 

Les Institutions :

 

Le Vietnam est donc une République socialiste, avec, selon les termes de la Constitution de 1992 une Assemblée Nationale élue au suffrage universel (498 députés élus pour 5 ans, dont 2/3 sont élus sur une base territoriale et le reste sur une base centrale) et source de tout pouvoir. Article 4 de la constitution :"Le parti communiste du Vietnam, l'avant-garde de la classe ouvrière vietnamienne, représentant fidèle des droits et intérêts de la classe ouvrière, laborieuse et de toute la nation, guidé par le marxisme-léninisme et la pensée de Ho Chi Minh, est la force qui dirige l'Etat et la Société" Environ 90% des députés appartiennent au PC. Le Président de la République élu en 1997 puis 2002 est actuellement Mr. Tran Duc Luong, ancien chef du Parti communiste. La devise nationale est :"Indépendance, Liberté, bonheur".

 

 Les données demo-linguistiques - (cf aussi article n°15)

 

Le Vietnam constitue une nation multi-ethnique et multiconfessionnelle, dans laquelle on inventorie environ 75 ethnies (les chiffres divergent) et donc de langues.

 

 **Les plus nombreux sont : les Viets : environ 75 millions (groupe linguistique : austro-asiaque) Ils occupent essentiellement le littoral (villes, delta, plaines). La langue officielle est le vietnamien (le Kinh)

 

NB : Les langues austro-asiatiques sont éparpillées entre l'Inde et l'Asie du Sud-Est, séparées par des régions où d'autres types de langues sont parlées. On suppose généralement que les langues austro-asiatiques sont les langues des autochtones d'Asie du Sud-Est et de l'est de l'Inde, tandis que les autres langues de la région, comprenant ont été apportées par des migrations postérieures.

 

** et les minorités :

les Khmers (Cambodgiens) 8 millions (famille linguistique : austro-asiaque) surtout dans la région du Mékong

 les Chinois : 3 millions (famille sino-tibétaine) dans le nord

les Thaïs : plus de 2 millions (famille thaï kadai) surtout dans la région nord-est

les Hmongs : environ 900 000 (famille Miao-Yao)

les Yao des montagnes : environ 800 000 (Famille Miao-Yao)

Les Cham, Churu, Raglai .. (famille austronésienne) et bien d'autres …

Les minorités occupent environ les deux tiers du territoire, surtout les massifs montagneux, alors qu'elles ne représentent que 15% de la population.

Ces minorités enjambent les frontières, ce qui n'est pas le cas des Viet, pratiquement tous concentrés au Vietnam. Elles sont reconnues officiellement dans la Constitution, et au sein d'un "conseil des ethnies". On dit que les minorités ont tendance à être considérées comme une "pâture pour touristes" …ce qui n'est pas tout à fait faux malheureusement.

 

 

 

vietnam-map-minorites.gif 

Voir les commentaires

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

Hébergé par Overblog