Martine autour du monde ...

La "noble cité de Yazd", ainsi qu'elle fut désignée par Marco Polo, dresse ses murs au milieu d'un océan de sable. Isolée dans ce milieu si hostile à l'homme, où les vents de sable le disputent aux températures extrêmes, la ville fondée sous les Sassanides, compte environ 500 000 habitants.Ses maisons de pisé d'un ou deux étages seulement, complétées par un remarquable système de ventilation (les tours du vent ou badgirs) témoignent de l'ingéniosité et du savoir faire des gens de la région ce qui lui a valu son inscription au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

Zarathoustra est le réformateur du mazdéisme dieu Mazda ), avant la fondation de l'Empire perse par Cyrus le Grand(6ème siècle avant JC). Il refuse les pratiques sacrificielles sanglantes et l'usage de la violence. Prônant le libre choix individuel entre le bien et le mal, le zoroastrisme repose sur un postulat de pureté des éléments naturels , la terre, le feu, le vent,et l'eau. D'où les tours du silence et les temples du feu. Actuellement ils seraient environ 1 million.

Les "tours du silence" sont célèbres. Elles se dressent dans le désert aux portes de la ville . Les zoroastriens y déposaient la dépouille des défunts sur de grandes plateformes circulaires à ciel ouvert. Elles étaient livrés aux oiseaux de proie de manière à ne pas souiller la terre jugée sacrée. Après le passage des vautours, les ossements étaient placés dans une grande fosse circulaire au centre de la plate forme. Cette coutume a perduré jusqu'au 20ème siècle avant d'être interdite par les autorités de la révolution islamique.. En bas de la tour se trouvaient de petites maisons pour les failles de défunts, et derrière au fond il y a aujourd'hui un cimetière.

les tours du silence
les tours du silence
les tours du silence

les tours du silence

Le temple du feu (Atashkda) petit temple dédié au feu aux zoroastriens reconstruit au 20ème siècle sous le règne du Shah d’Iran et qui abrite le feu qui brûle en permanence. Une cérémonie a lieu une fois par semaine. Au fronton le symbole (Farvahar l’homme oiseau) avec un visage d’homme âgé qui tient deux anneaux : le grand qui symbolise l’univers, et le petit l’amour entre les hommes. Un petit musé adjacent montre des photos du mode de vie , des vêtements des zoroastriens et des pensées de Zarathoustra.

le temple du feule temple du feu
le temple du feule temple du feu

le temple du feu

La Mosquée du vendredi (Masjed-e-Jameh) a les deux plus grands minarets d’Iran (52 m). datant de l’époque seldjoukide (11ème siècle), la façade comporte 12 mihrab en référence au chiffre 12 (12 imams le duodécimain de la religion chiite) . Elle et célèbre pour la qualité et la beauté de ses mosaïques bleues

La mosquée du vendrediLa mosquée du vendredi
La mosquée du vendrediLa mosquée du vendredi

La mosquée du vendredi

Le Musée de l’eau située dans une très belle maison qadjar doit se visiter pour comprendre le système d’irrigation de la ville à partir des qanat et la technique du rafraichissement de l’eau par les tours du vent

le musée de l'eau avec les tours du vent vues de l'intérieurle musée de l'eau avec les tours du vent vues de l'intérieur
le musée de l'eau avec les tours du vent vues de l'intérieurle musée de l'eau avec les tours du vent vues de l'intérieur
le musée de l'eau avec les tours du vent vues de l'intérieurle musée de l'eau avec les tours du vent vues de l'intérieur

le musée de l'eau avec les tours du vent vues de l'intérieur

Le jardin Dowlat Abad est aussi à ne pas manquer. Il abrite la plus haute tour du vent du monde (35 m) et d'arbres à fleurs rouges (les écouvillons ?)

Enfin la place Amir Chakhmagh est la place centrale de la ville à proximité du bazar. Du nom du généreux homme riche qui a fait construire à l’époque Timouride une mosquée en souvenir de l'assassinat de l'Imam Hossein fils d' Ali. Sur cette place, une grande stèle à la mémoire des morts de la guerre Iran-Irak , les passants la touche de leur main qu'ils portent ensuite à leur front .

la place Amir Chakhmagh avec la stèle à la mémoire des morts de la guerre Iran-Irak
la place Amir Chakhmagh avec la stèle à la mémoire des morts de la guerre Iran-Irak
la place Amir Chakhmagh avec la stèle à la mémoire des morts de la guerre Iran-Irak
la place Amir Chakhmagh avec la stèle à la mémoire des morts de la guerre Iran-Irak
la place Amir Chakhmagh avec la stèle à la mémoire des morts de la guerre Iran-Irak
la place Amir Chakhmagh avec la stèle à la mémoire des morts de la guerre Iran-Irak

la place Amir Chakhmagh avec la stèle à la mémoire des morts de la guerre Iran-Irak

Dans Le jardin Dowlat Abad nous nous somme amusées Christine et moi à revêtir des habits du temps des Kadjars (elle en femme et moi en homme :)

Déguisées en Kadjars :)Déguisées en Kadjars :)
Déguisées en Kadjars :)Déguisées en Kadjars :)

Déguisées en Kadjars :)

Published by Martine Bachelier - - Iran

commentaires

Hébergé par Overblog