Martine autour du monde ...


1 - 1 - L'Argentine : Le pays 


Si Senor! antes de salir hay que estudiar un pocito la geografia y la historia del pais !!

La géographie

un pays riche par sa diversité, des paysages magnifiques

L'Argentine, 37 millions d'habitants (80% d'ascendance espagnole ou italienne),13 ha au km2, 3700 kms N/S sur 1400 E/O est un très grand pays, le 8ème du monde par sa superficie. Sa plus grande partie est peu accidentée, sauf les Andes qui sont fières du plus haut sommet du continent nord américain:l'Aconcagua, 7000 m.

A noter que sur le plan administratif, l'Argentine est une république fédérale, divisée en régions elles mêmes divisées en 23 provinces + un district fédéral : Buenos Aires, cité autonome. Chaque province est divisée en départements, et chaque département en municipalités.
Ces provinces sont très autonomes et s'organisent comme elles l'entendent. Le gouvernement fédéral n'est chargé que du respect des principes républicains et de la politique étrangère. A noter aussi que la majorité des provinces du centre et du nord, celles qui ont une grande présence aborigène, sont antérieures à l'existence de l'Argentine en tant qu' Etat national. La Terre de feu n'est devenue province qu'en 1991.

 

carte-provinces-argentine.jpg

 

Les grandes régions géographiques de l'Argentine : 

 -à l'est, les ANDES
   - au centre, une immense plaine herbeuse, la PAMPA, sèche à l'ouest et humide dans la province de Buenos Aires riche région agricole
 - au nord le CHACO qui signifie « terrain de chasse » (jungle, savane)
 -au EO la « Mésopotamie », une région marécageuse
 -au NO, une région de plateaux qui s'élèvent jusqu'à l'altiplano à la frontière de la Bolivie et du Chili
 -au Sud, la PATAGONIE, zone de bas plateaux arides et caillouteux, balayée par les vents froids.

L'Argentine se situant dans l'hémisphère sud, les saisons sont inversées par rapport à l'Europe, et de toutes façons, à la variété du relief correspond à une grande variété climatique ... ce sera un peu la surprise du voyage!!

Mais moi, c'est surtout en Patagonie et dans la Pampa que je vais aller

La Patagonie argentine (à ne pas confondre avec la Patagonie Chilienne, sa soeur jumelle) est composée de 8 provinces dont 3 sont partiellement communes avec la Pampa (la Pampa - eh oui.... même nom que la région! - la Mendoza, et Buenos Aires).

 A l'ouest, c'est le domaine de la grande montagne: les Andes de Pantagonie avec ses forêts, ses lacs et ses parcs nationaux.
 Les Andes de Patagonie se présentent sous forme de cordons séparés par de profondes et larges vallées.
 Il y subsiste encore des restes de la dernière glaciation sous forme de « champs de glace continentale » qui donnent naissance aux glaciers comme le célèbre Perito Moreno ... que je devrais approcher :)
 Les vents d'ouest y sont humides et les précipitations maximum en hiver (j'y serai fin novembre... donc au début de l'été! Eh oui, c'est très bien)
 Dans les sous bois des étages arborés, on trouve un arbuste le « calafate »...

A l'est, c'est le domaine des mesetas ou plateaux ou Patagonie extraandine, une steppe au climat froid et sec. En Argentine, les pluies se réduisent rapidement d'ouest en est.
 La Terre de Feu fait partie de cette meseta patagonique, même s'il ne s'agit pas de meseta, mais plutôt de la partie terminale de la Cordillère des Andes.
 Dans cette partie de l'Argentine, beaucoup de lacs et d'anciens lits fluviaux;
Beaucoup aussi de très hautes falaises le long des côtes : il s'agit d'un phénomène « d'isostatisme » lié à la dernière déglaciation (en clair ça veut dire qu'il y a 10 000 ans, quand les lourds glaciers ont fondu, l' écorse terrestre, comme une balle de caoutchouc, es remontée en surélevant la Patagonie.

La Pampa (« plaine » en quechua )
Elle comprend 4 provinces argentines (Buenos Aires, la Pampa, Santa Fe et Cordoba). C'est une zone subtropicale humide et facilement inondable. Il y pleut beaucoup. Elle est couverte de steppe et de prairies à l'activité agricole prospère (soja) et l'élevage de bovins essentiellement, très développé.


Un peu d'histoire

Une histoire compliquée et tout compte fait, assez triste: émaillée d'esclavagisme, de dictatures et de crimes, de guerres civiles, de crises économiques, de pauvreté...

L'origine des premiers immigrants est contreversée.

Certains disent qu'ils seraient arrivés  du Nord par le détroit de Béring vers - 16 000 avant JC

D'autres que c'est vers 13OO av.JC que les premiers hommes seraient arrivés en pénétrant par l'extrême sud de la Patagonie, les peuples aborigènes se divisant en deux grands groupes: les chasseurs-cueilleurs-nomades ( Patagonie, Pampa) et les agriculteurs sédentaires.

Une étude récente (Le Monde du 28/29 sept 2008) vient de montrer que les Andes sont avec le proche Orient, la Chine et la Nouvelle Zélande, un des premiers foyers de « néolithisation » - sédentarisation par l'agriculture- dans le monde (culture du millet, de la courge, du haricot et élevage du lama)

.Un siècle avant l'arrivée des espagnols, l'Argentine était peuplée d'un grand nombre de peuples sédentaires. Les « MAPUCHES » ont contrôlé le nord de la Patagonie jusqu'à la fin du 19ème.

C'est un espagnol - Juan Diaz de Solis - qui est le premier européen à arriver sur les côtes argentines en 1516.
L' Espagne va alors inclure l'Argentine dans le « vice royaume du Pérou » qu'elle contrôle déjà. Mais en Argentine la conquête fut lente et difficile.
La première ville crée par Pedro de Mendoza  fut Buenos Aires (« Ciudad de Trinidad y Puerto de Santa Maria del Buen Ayre » !) en 1580. Les espagnols décimèrent les tribus. Ils instaurèrent le système de « l'encomienda », un asservissement impitoyable, et compte tenu des révoltes incessantes, ils firent appels aux Jésuites qui développèrent les Missions. Les Mapuches sont restés insoumis et continuèrent à imposer leur culture tout au long des 17 et 18 ème siècle. Ceux qui acceptèrent de travailler dans les grandes fermes espagnoles, les "estancias", se métissèrent avec les européens et sont à l'origine des « gauchos » , des métis hispano-indiens gardiens de bétail rejettés par la société,un peu l'équivalent des "cow-boys" du Texas, à ne pas confondre avec les « créoles », les descendants des espagnols.

Puis ce furent les guerres avec les portuguais, les anglais .... je passe pour finalement arriver à la « révolution de mai » et à l'indépendance proclamée à Tucuman le 9 juillet 1816. Mais le jour officiel de la fête nationale ( équivalent de notre 14 juillet ) est le 25 mai  : cf  la Plaza de Mayo ...

Il s'en suivi une très longue période d'affrontement et de guerres civiles entre les caudillos fédéralistes (des grandes haciendas de l'intérieur du pays) et les portenos (habitants de Buenos Aires).

Le Général SAN MARTIN, un créole, veut libérer définitivement  tout le continent sud-américain des Espagnols et engage une extraordinaire expédtion indépendantiste qui est un succès : il est considéré aujourd'hui comme "le Père de la Patrie" et son mausolée se trouve dans la Cathédrale, surveillé par des gardes  (j'ai quand même pu prendre une photo! ). Il est mort en France à Boulongne sur mer où l'on peut visiter son musée...

Finalement c'est en 1853, que la première constitution républicaine et fédérale fut organisée, et en 1880 Buenos Aires fut déclarée capitale fédérale de la République.

L'Argentine moderne est née :
1880/1916 : république conservatrice et période de prospérité
1916/1930: république radicale de YRIGOYEN
1930/1976: une suite sans fin de coups d'état et de dictatures militaires  : Juan Domingo Péron 3 fois Président 1946, avec son épouse Evita ( morte à 30 ans d'une leucémie  alors qu'elle s'apprêtait à briguer la présidence et qui est devenue un mythe), met en place - un vaste programme de réformes sociales.... mais il était aussi très proche des nazis, et est très contreversé ici ....
1976/1983: une junte militaire gouverne le pays, c'est « la sale guerre » ou se succèdent arrestations arbitraires, assassinats, tortures et enlèvements politiques. Des milliers de personnes et de bébés ont disparu pendant cette période. Les procès seront longs et difficiles.
À partir de 1983 : retour à la démocratie :  Raoul ALFONSIN qui signe un traité d'amitié et de paix avec le Chili en 1984 et enfonce le pays dans une crise économique sans précédent - puis Carlos MENEM qui mène une politique très libérale et crée le Mercosur mais ne parvient pas à endiguer le chômage. Le pays est dans un état désastreux et corrompu avec beaucoup de scandales.....
 Nestor KIRCHNER ( un péroniste )arrive au pouvoir en 2003 avec 20 millions de personnes au dessous du seuil de pauvreté. C'est lui qui lève enfin l'immunité des criminels des périodes de dictature. Et négocie le rachat de 80 milliards de dettes de l'Etat.
KIRCHNER rompt avec l'alliance traditionnelle de Buenos Aires et Washington , critique du néolibéralisme, favorise au contraire les alliances régionales avec les pays d'Amérique du Sud.
 
En 2007, son épouse Cristina KIRCHNER est élue Présidente de la République.

Depuis début 2008, le pays connait d'importantes manifestations de fermiers en raison des taxes à l'exportation et des impôts. ... et dans les journaux d'aujourd'hui, je peux lire qu'il y a de nombreuses manifestations  de la CGT qui réclame des sous, car ( peut être que vous ne saviez pas, mais c'est  LA CRISE !

Bon alors maintenant il faut qu'ils se calment parce que j'arrive !

 

 

 

 

 

 

 

Published by Martine Bachelier - - Argentine

commentaires

Martine 09/11/2008 13:30

Tu as vraiment bien travaillé, ton blog fonctionne vraiment bien, c'est déjà un plaisir de feuilleter l'album des photos avant que tu ne partes, alors j'espère que nous verrons toutes celles que tu vas prendre ! le rêve est en marche !

Hébergé par Overblog