Martine autour du monde ...

on s'éloigne du bord de l'océan vers l' Est, direction Arequipa

on s'éloigne du bord de l'océan vers l' Est, direction Arequipa

Arequipa , 1 million d'habitants, s'étend sur un plateau à 2380 m d'altitude. Sn surnom, "la ville blanche" est dû à son centre historique construit à base de pierres volcaniques blanches, le SILLAR.

Terre Aymara, la région d'Arequipa était occupée par les Incas lorsque les espagnols arrivent et fondent la ville en 1540 . Celle ci prospère vite grâce à sa situation privilégiée sur la route de transit du minerai provenant des mines de Potosi . Aujourd'hui cette richesse est évidente dans tous les monuments que nous avons visités : la place d'armes, la Cathédrale, l'église jésuite de la "Compania", et le magnifique monastère Santa Catalina. Christine est allée aussi voir le Musée "Sanctuarios Andinos" . La ville regorge de monuments anciens qui sont de vraies merveilles et très intéressants sur le plan historique et culturel. . .

L'ambiance de la ville est "au top", très animée, très très bruyante ( les taxis à touche touche partout, les klaxons, les manif. d'ouvriers des mines sur la place centrale, de la musique, de la couleur, la télé à tue-tête dans les resto. ) ... beaucoup de monde dans les rues, beaucoup de vendeurs à la sauvette sur les trottoirs, beaucoup de touristes aussi et de très nombreuses agences de voyage. Par endroits, on se croirait vraiment en Espagne, d'autant plus que le style architectural est très similaire , avec bien sûr un syncrétisme certain notamment dans les églises.

Mais il faut malheureusement faire court aujourd'hui encore , alors juste quelques photos pour illustrer :

La  Cathédrale  style néo-rennaissance d'influence française (la chaire vient de France!)
La  Cathédrale  style néo-rennaissance d'influence française (la chaire vient de France!)
La  Cathédrale  style néo-rennaissance d'influence française (la chaire vient de France!)
La  Cathédrale  style néo-rennaissance d'influence française (la chaire vient de France!)
La  Cathédrale  style néo-rennaissance d'influence française (la chaire vient de France!)

La Cathédrale style néo-rennaissance d'influence française (la chaire vient de France!)

La Compania - Eglise jésuite du 17ème- Facade baroque- Tout et en or à l'intérieur !La Compania - Eglise jésuite du 17ème- Facade baroque- Tout et en or à l'intérieur !

La Compania - Eglise jésuite du 17ème- Facade baroque- Tout et en or à l'intérieur !

Santa Catalina (Christina :) cloitrée dans son parloir
Santa Catalina (Christina :) cloitrée dans son parloir
Santa Catalina (Christina :) cloitrée dans son parloir
Santa Catalina (Christina :) cloitrée dans son parloir
Santa Catalina (Christina :) cloitrée dans son parloir
Santa Catalina (Christina :) cloitrée dans son parloir

Santa Catalina (Christina :) cloitrée dans son parloir

Le Monastère de Santa Catalina, un immense couvent dominicain , une véritable ville dans la ville, avec ses ruelles, ses placettes, ses cellules privatives, ses nombreux cloîtres, fondé en 1579, et qui à l 'époque abritait ( cloîtrait ) environ 170 nones venant toutes de très riches familles espagnoles. Aujourd'hui il n'y en a plus qu'une vingtaine, toutes péruviennes.

35 - 5 : AREQUIPA
35 - 5 : AREQUIPA
35 - 5 : AREQUIPA
35 - 5 : AREQUIPA
35 - 5 : AREQUIPA
35 - 5 : AREQUIPA
35 - 5 : AREQUIPA

Le marché nous a impressionné par la multitude de tous ses produits ! Des ocas, des quachicas, du quinoa, des yucas ... On a tout vu et tout goûté !! .... le seul truc que nous voulions voir mais que n'avons pas trouvé , ce sont les cochons d'inde, plat  typique d'Arequipa  ( en espagnol les CUYS .... ça se prononce COUILLES  hé oui :) nous n'y sommes pour rien !

Et maintenant, c'est moi (Christine) qui prend la plume car je suis allée, seule, visiter le musée Sanctuarios Andinos en fin d'après-midi . Je savais que ce musée  abritait la "momie" de la jeune fille Juanita découverte récemment à l'occasion d'une éruption volcanique . En fait, il ne s'agit pas d'une momie mais d'un corps de 500 ans conservé dans la glace du volcan .

Cette jeune fille de 14 ans faisait partie avec d'autres enfants du rituel inca  . Les Incas vénéraient les montagnes comme des dieux et quand la montagne se mettait en colère,  lors des éruptions volcaniques notamment, ils devaient lui présenter des offrandes "humaines", des enfants sélectionnés dès leur jeune age dans les meilleurs familles de la communauté.

Puis une procesion de 1 000 personnes quittait Cuzco pour rejoindre un volcan situé à plus de 6 000m pour procéder au "sacrifice" . La procession durait des mois car les distances étaient très longues et les conditions d'accès au site étaient telles que la moitié des marcheurs perdait la vie

en route . Mais la sacrifiée était assurée de devenir une déesse ....

Ce rituel était quand même exceptionnel à la différence de celui des Mayas .

Sur site, les archéologues ont découvert beaucoup d"éléments d'époque ( habits, outils, statuettes ) exposés dans le musée .

 

Published by Martine Bachelier - - Pérou

commentaires

Hébergé par Overblog