Martine autour du monde ...

   ANGKOR-002.jpgANGKOR-003.jpg   

 

 


 10 - CAMBODGE  9 au 15 mars 2009


La géographie :


Pays d’Asie du Sud-Est, 13,8 millions d’hab. 181 000 km2 dont 66% de forêts, il est situé entièrement en zone climatique tropicale dominée par les moussons qui provoquent des saisons sèches et des pluies.


Mais au fait qu’est ce donc que la mousson ?

Un régime de vents, dont la direction, constante au cours d’une saison, s’inverse brutalement d’une saison à l’autre. L’Asie est soumise aux moussons. En été, d’avril à septembre, le vent souffle du sud-ouest de l’océan vers le continent en apportant des pluies abondantes sur l’Inde et l’Asie du sud-est. En hiver, d’octobre à mars, elle change de sens et souffle du Nord de la Sibérie, sans apporter d’eau, le temps est sec.

La température moyenne annuelle est de 25°.


75% du pays est formé du bassin de Tonle Sap et des basses terres du Mékong qui traverse le pays, ainsi que deux petites chaînes de montagnes : les monts Cardamone et les monts Éléphants.


Le pays est soumis aux catastrophes naturelles : sécheresses, inondations dues aux moussons. Il souffre de déforestation illégale sur tout le territoire (sa principale ressource naturelle étant le bois), et de l’érosion de la terre. Dans les régions rurales, La géographie du pays en basse altitude, fait qu’à la saison des pluies, le courant du Mékong se renverse, et s’écoule dans le Tonlé Sap. L’eau potable est rare. L’agriculture reste le secteur économique dominant. Les industries principales sont la confection et le tourisme.


Les Cambodgiens (ou Khmers) sont en majorité de religion Bouddhiste Theravada avec une communauté musulmane Cham.


L’histoire :


-Les royaumes pré-Angkoriens : les Khmers ont une origine très diversifiée : mélanésiens, aborigènes d’Australie, chinois, indiens qui ont formé le premier royaume appelé « Fou –nan »  beaucoup plus grand que le Cambodge d’aujourd’hui : presque toute la péninsule indochinoise.

-L'empire Khmer Hindouiste puis Bouddhiste du 11ème au 14ème

Avec la lignée des rois « Jayavarnam 1er en 802 »... « Jayavarnam 7 » en 1227 :

C’est l’apogée du royaume Khmer, l’âge d’or de sa civilisation avec le culte de Bouddha (Bouddhisme Mahayana) et la construction des temples d’Angkor, la capitale.

Le déclin du 14ème au 19ème siècle :

En 1351, Angkor est prise par le royaume voisin du Siam (la Thaïlande actuelle qui restera, comme le Vietnam surtout, son ennemi héréditaire au fil des siècles). La capitale devient Phnom-Penh.

Le Cambodge vit une longue période de décadence politique sans cesse envahi et annexé par ses voisins qui détruisent tout ...

Le Bouddhisme Theravada devient un recours à la lassitude et un élément fondamental de l’identité cambodgienne.

1863 :Le protectorat français 

Dans ce contexte, dès 1853, l’intervention de la France est sollicitée, et en 1863 le roi Norodom place son pays sous protectorat français : le Cambodge est intégré progressivement dans l’Empire colonial français : Vietnam, Laos, Cambodge vont former pendant presque un siècle, «  l’Indochine française » ou « Union Générale Indochinoise » .

En 1897, Paul Doumer, gouverneur général d’Indochine, écrit, qu’après 40 ans de protectorat français, les progrès économiques ont été nuls.

Dans la première partie du XXème cependant les français construisent un certain nombre d’infrastructures : routes, voies ferrées, ports, hôpitaux, mais toujours dans le cadre de l’Union Indochinoise.

En 1953 le Cambodge devient indépendant sous la conduite du Prince Norodom Sihanouk, ce qui est confirmé par la conférence de Genève en 1954. Sihanouk tente de maintenir la neutralité, mais son attitude de gauche est ambigüe.

Il est renversé par le coup d’état du Général Lon Nol – extrême droite- en 1970 qui rebaptise le pays « République Khmère ».

Les Khmers rouges

En 1975, les communistes révolutionnaires « Khmers rouges » de Pol Pot, cautionnés par Sihanouk, prennent le contrôle du pays et font de 75 à 79, une révolution radicale et sanglante (Atrocité - déportations - 2 millions de morts), jusqu’à ce que l’armée vietnamienne vienne délivrer le pays en décembre 1979 et proclame

la « République Populaire du Cambodge ».

Les forces vietnamiennes quittent le Cambodge en 1989, l’ONU envoie les siennes en 1990..

Le pays est aujourd’hui une monarchie constitutionnelle à tendance dure, avec un roi et un premier ministre. Le roi Norodom Sihanouk redevenu chef de l'État, a abdiqué une seconde fois en 2004 au profit de son fils cadet.


Aujourd’hui le Premier Ministre Hun Sen s’est beaucoup rapproché des États-Unis, et le pays a tendance à s’américaniser : langue anglaise, dollar US etc... la culture française est en voie de disparition au Cambodge.


Le pays reste globalement très sous-développé : pauvreté, corruption (trafics –pierres précieuses, bois, prostitution, drogues ...) système judiciaire très médiocre, défaillance de l’éducation.

Le site d'Angkor me semble tellement imprégné d'histoire d'Hindouisme et de Bouddhisme, que je pense qu'il peut être intéressant de rappeler très brièvement ce que sont  ces "religions"  ou "philosophies" ou "croyances" ...
 

Hindouisme


L'hindouisme, beaucoup plus ancien que le bouddhisme, est issu de l'ensemble des croyances religieuses et sociales du Bramahisme = système social et religieux de l'Inde traditionnelle, fondé sur la division de la société en castes.


LES TROIS GRANDS DIEUX:


BRAHMA:

Créateur du monde, c'est lui qui crée les dieux et les hommes.

S'exprime à travers le culte des Stupas et des Reliques, et dans les monastères.

 

 SHIVA + Sati +Parvati

Ne pas se tromper: Shiva est un homme, le dieu du cycle de la vie et de la mort.

Il peut détruire le monde!

Sur le chignon des ascètes, on peut voir la déesse GANGA, déesse des fleuves, et autour de son cou, le Cobra.

Shiva va épouser PARVATI, la soeur de VISHNOU, et aura 2 fils:

l'éléphant GANESH, l'impur, qui lui- même aura 2 filles Dourga et Kâli dont est issu la secte des étrangleurs les Thugs (violation des interdits), et  SkANDA, fils "pur" car issu du seul sperme de SHIVA, qui prône l'abstinence.

VISHNOU, le frère de Parvati

qui maintient le monde en l'état, grâce au déluge qui éteint l'incendie allumé par Shiva ...

De ce déluge est issu le premier homme MANU, qui lui même a 10 avatars:

Matsya le poisson, Kurma la tortue qui retrouve les choses perdues, Varaha le sanglier, Narasimba l'homme Lion, Vamana le nain, les deux Rama : les rois singes, le dieu Krisna et son épouse Radha, Kalki le cheval blanc ....et Bouddha (eh oui, le Bouddha que tout le monde connait ... on le retrouve là!),  la boucle est bouclée entre Hindouisme et Bouddhisme.
L'Hindouisme n'est donc pas en opposition totale avec le Bouddhisme! 


Bouddhisme :


566 av JC: Naissance de Siddharta Gautama né à Lumbini au Népal, Prince de Sakya, qui en méditant sous un arbre accède à la BOHDI =l'illumination, devenant ainsi le BOUDDHA. Son discours moral est nouveau (la roue du Dharma= les lois): le désir et l'avidité sont à l'origine de toute souffrance, il faut lutter par autodiscipline, et rectitude de conduite morale,  jusquà obtenir le NIRVANA .

On appelle Dharma la loi bouddhique et Karma la rétribution des actes.
 

Le Bouddhisme prône la voie du milieu  (le ni... ni...) pour éviter l'illusion donc la souffrance.


Les 4 grandes écoles du Bouddhisme:


1- HINAYANA (petit véhicule) est le courant dominant originel.

2 - MAHAYANA (grand véhicule) date de l'an 0. Il prône la compassion et l'altruisme grâce à l'éveil. La doctrine est transmise vie après vie par les Bodisatvas avec leurs Sutras.

Cela a donné : en Chine, le CHAN – au Japon, le ZEN et au Vietnam le THIEN

3- VARANAYA (véhicule du diamant) en l'an 500. Tibet. Le Maître devient « qualifié »

4- THERAVADA (ou doctrine des Anciens) en l'an 700 à Ceylan. C'est un courant traditionnel conservateur. Les enseignements s'appellent SUTRAS, la vie est monastique (vinaya), et l'ethique personnelle rigoureuse. »


 


ANGKOR-011.jpg

 

L'arrivée de Pierrot, le dieu "Make Make" au Cambodge !



Published by Martine Bachelier - - Cambodge

commentaires

caroline 14/03/2009 20:37

bonsoir martine,
un petit signe pour Te dire que je te suis toujours....continue ton blog car j'attends avec impatience de te lire...c mieux que tout ce que l'on voit a la tv...je t'assure...gros gros gros bisous...caroline

Martine 11/03/2009 23:03

Coucou, c'est agréable de te savoir en la compagnie de ton fils, tu dois en avoir, des choses à lui raconter après tout ce périple ! je pense que vous allez aimer Angkor, c'est un endroit d'une imposante beauté... profitez bien et bravo pour les écrits, vous avez tous du talent de conteurs... bises

Hébergé par Overblog