Martine autour du monde ...














« Grosse fatigue » :


Après «les Tipaniers» je devais changer d'hôtel pour aller 5 jours en chambre d'hôte de l'autre côté de l'île. J'étais déjà très fatiguée et surtout réveillée à 4 h tous les matins par les oiseaux (il y a ici une quantité incroyable d'oiseaux qui font un bruit d'enfer le matin ). Ce fut l'horreur ! un bungalow, au premier abord fort joli et très sympathique, mais complètement « ouvert » : pas de mur, coincé entre le bord de l'eau, et de l'unique route qui fait le tour de l'île... et de l'autre côté de la route, des dizaines de chiens (en plus des chiens du propriétaire, qui sont venus partager les lieux....) des voitures qui passent toutes les 10 secondes, des chiens qui hurlent la nuit non stop, à 7h il fait nuit, invasion de moustiques par centaines qui me tournent autour, pas de repas de prévu, donc il me faut aller à pied chercher ma nourriture à la supérette du coin, ce que je fais en ramenant aussi du produit anti- moustiques, je me rends compte que la route est bordée de baraques en bois , sorte de bidonville ...pas de coffre- fort bien sûr, et un accès direct au bungalow par la mer. Enfin un violent orage, et les noix de coco qui tombent sur le toit, en faisant un bruit d'explosion!


Mais qu'est ce que je fais là toute seule?


Je suis prise de panique, et je craque : je vais voir la dame qui garde la maison (très belle maison et vraiment très gentille dame) qui me propose de me donner une chambre dans la maison. Malgré ça je ne ferme pas l'œil, mais au moins je n'ai pas peur ! Je me sens protégée!


Au petit matin – il est 6h - je décide de quitter les lieux et retourne au bungalow faire ma valise ( 502 € pour 5 nuits quand même, prépayés bien sûr !).


Je vais suivre l'un des «  10 commandements » de David : « si tu es fatiguée, tu te prends un bon hôtel pour te reposer quelques jours ! »


En hop: 3 heures plus tard, je suis installée à L'Intercontinental, un des hôtels les plus confortables de l'île. J'y suis conduite par une jeune femme polynésienne, Nathalie, qui m'a prise en charge très gentiment : elle devait m'apporter un vélo de location au bungalow, en fait, c'est moi qu'elle a ramenée! Là, c'est le grand luxe : calme, double vitrage, clim, restos, laverie, piscine etc... J'en ai profité pour soigner mes piqûres de moustiques, donner tout mon linge à laver : pas grand chose 2 kg à peine pour ... 80 euros , et internet 16 euros l'heure... c'est ça la Polynésie !!

Mais, j'avoue que ça fait du bien de temps en temps! Et il était temps.


Je viens de passer une bonne nuit, ce qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps.


J'ai aussi regardé mon premier journal télévisé «  de France », et j'ai vu qu'il faisait -14° dans la région parisienne, et que l'aéroport de Marseille était bloqué sous la neige .... Pardon de me plaindre de la chaleur ici!


La chaleur était déjà inhabituelle au Chili quand j'y étais, décidément les excès d'un côté comme de l'autre sont inquiétants.


Je vais attendre ici tranquillement le départ pour Sydney dans la nuit du 13 au 14 janvier à 2h du matin! 8H30 de vol et arrivée à 7h40 le .... 15 janvier! Les décalages horaires, c'est comme la boussole, je n'essaie même plus de comprendre ....


Mais à Papeete, je vais passer la soirée avec une amie, Corinne, rencontrée à l'ile de Pâques . Le monde est décidément bien petit !


Bref, globalement, mon expérience en Polynésie ne sera pas des plus réussies! en revanche, elle sera personnellement  enrichissante: mieux se connaître soi-même, et savoir apprécier ses limites sans vouloir aller au delà ...

Mes bons souvenirs ont noms : Paule, Véronique (les Tipaniers), Marie (hôtel Intercontinental), Nathalie et Lionel (Rent a Bike)  Lilian, Christiane et  Corinne.... à tous ceux là, un grand merci !

 

photos : mes porte- bonheur

L'Intercontinental Resort Spa de Moorea ...

PS : j'ajoute que ce  ne sont pas les "Connaisseurs du voyage " qui m'ont organisé mon séjour à Moorea, c'est moi toute seule !! j'aurais mieux fait de laisser Michel Deparis s'en occuper : mea culpa !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Martine Bachelier - - Tahiti

commentaires

sylvie 15/01/2009 19:13

Coucou Martine et courage ! C'est sans doute le pire que tu rencontreras en ce qui concerne le bruit !! C'est vrai que ds ces contrées lontaines, les oiseaux sont en pleine forme le matin ! Et les bouchons d'oreilles ! Très bonne année/voyage de tous les 4 et à bientôt pour la suite ! bisous

Lilian 15/01/2009 07:40

Après lecture de cette page, nous comprenons mieux tes impressions mitigées sur la Polynésie. Nous, nous sommes habitués... Nous avons en tout cas bien apprécié cet "HAPPY HOUR" et ces crêpes aux roulottes en ta compagnie ... Nous espérons que l'Australie t'apportera plus de satisfaction et tout autant de rencontres. En tous cas nous suivrons avec attention et beaucoup de plaisir la suite de ton aventure.

Charly et marina 14/01/2009 19:22

Ha, je vois que mimi a retrouvé du service, ça fait plaisir à voir !!! La photo des porte-bonheurs est très bonne et fait tout autant plaisir à voir :) Donc bye bye tahiti et ses chiens qui braillent, good morning sydney et ses kangourous qui sautillent... en silence !! bisous !

Jocelyne 14/01/2009 19:09

hi Martine,
j'espère que tu profites bie n du confort de l'avion qui t'emporte en ce moment vers un pays qui nous fait tous rêver ....toute la famille t'envoie de gros bisous de C......ou!!

perrine 13/01/2009 09:08

Hello dame voyageuse. une petite pensée du jour: ce sont ces moments pas très agréables qui aussi donneront de la valeur à ceux, tellement bons, que tu vas vivre aujourd'hui, demain, ici et là ... Je t'embrasse.P (grande voyageuse!!!)

myriam 12/01/2009 22:58

Hello Martine. C'était la très bonne décision! nous avons un souvenir inverse en pleine chaleur, à ne pas raconter. Tchao Papeete et les noix de coco sur le toit!, à revoir avec Gilou à la bonne période, vahinées en prime. Bizzzzzz à toi !!!

Martine 12/01/2009 18:27

Bon, ma belle, je vois que tu as un petit coup de mou ! Tu n'es pas tombée à la bonne saison, car nous n'avons pas eu tous les inconvénients que tu décris. Aucun moustique pendant notre séjour ! eh oui, je te le jure !!! bon, c'est vrai, pour se reposer il faut parfois être dans un bon hôtel et se laisser vivre ! c'est ce que nous avions fait à Bora Bora ! Il ne faut pas croire, les îles, ce n'est pas que du rêve ! Tu vas apprécier de te retrouver à Sydney, c'est tout autre, mais plein de charme ! Je t'embrasse fort et t'envoie plein d'énergie pour continuer !

Hébergé par Overblog