Martine autour du monde ...



Mooera comme les autres iles polynésiennes (120 au total à plus de 18 000 km de la métropole ) fut peuplée il y a donc plus de 1000 ans par les navigateurs venus du sud – est asiatique sur leur grandes pirogues. Moorea signifie « beau lézard jaune ». effectivement il y a plein de lézards ici!

Les premiers européens arrivèrent ici au 18ème siècle ( le français Antoine de Bougainville et le capitaine Cook en 1777 – la grande baie de Moorea s'appelle la « baie Cook » of course! - et les missionnaires évangélisèrent les habitants qui sont toujours très pratiquants aujourd'hui, protestants à 80%.

La colonisation a été agrémentée de guerres fratricides entre les chefs des différentes iles, la guerre fait rage pendant près de 10 ans, finalement les français l'emporteront, non sans mal .


Au cours du 19ème siècle, la société polynésienne va, malheureusement, vite perdre ses repères culturels.


Le premier protectorat français fut établi en 1842 avec l'arrivée du premier corps expéditionnaire , alors que la Polynésie ne compte encore qu'une vingtaine d'européens !!. Plus tard, on y créa le « Centre d' Expérimentation Pacifique » pour une série d'essais nucléaire jusqu'en 1996.


La Polynésie française est composée de 5 subdivisions administratives:

  • Les Marquises

  • -Tuamotu-Gambier

  • -L'Archipel de la Société, ( avec les iles Sous- le- Vent , et les iles du Vent dont font partie Tahiti et son « ile soeur » Moorea )

  • et les iles Australes ( dont Rapa Iti = la petite Rapa par opposition à Rapa Nui = la grande Rapa, l'ile de Pâques )


Depuis 1984, la Polynésie jouit d'un statut d'autonomie interne: c'est une COM Collectivité d'Outre Mer ou Pays d'Outre Mer : l'administration des fonctions régaliennes ( défense, justice , police , trésor ) est assurée par l'Etat français représenté par un Haut-Commissariat de la République.

La langue française reste obligatoire dans ces services, cependant, dans la justice, les lois et les arrêts peuvent être rendu en « reo-maohi » avec une traduction française. L'enseignement des langues natives est organisé dans l'ensemble des cycles scolaires et universitaires.

Depuis quelques années , en ce qui concerne l'éducation, de nombreuses compétences ont été transférées au ministère de l'éducation polynésien: le primaire et le secondaire, seule l'Université relève encore du Haut Commissariat.... ce qui pose beaucoup de problèmes dans la mesure où les enseignants du primaire et du secondaire, désormais « locaux » veulent être payés autant que les anciens enseignants français qui les ont précédé .... ils sortent tout juste de 6 semaines de grève ce qui a mis beaucoup de désordre dans les iles ..

A côté du Haut Commissariat, il y a une Assemblée Territoriale de 57 députés élus au suffrage universel ( dont 4 siègent à Paris ) et un Président du pays.


Là aussi c'est un peu le bazar ! On ne respecte pas les lois, et le Président élu depuis 4 mois (Gaston Tong Sang, UMP ) est déjà sur le point de se faire renverser par les 2 autres partis indépendantistes ( Oscar Temaru ) et autonomistes (.Gaston Flosse ).qui font alliance contre lui...et refusent de voter le budget 2009.... de .les mauvaises langues disent que si G. Tang Sang n'est pas accepté malgré sa compétence, c'est parce qu'il est d'origine chinoise et « trop bien » ! 

On m'a dit aussi qu'il y avait beaucoup de corruption, de favoritisme, de passe- droits ...que tout le monde fermait les yeux...

Beaucoup de jalousie entre les locaux et les fonctionnaires venus de France qui « doublent » leur salaire.... et leur retraite quand ils la prennent . C'est la raison pour laquelle beaucoup d'anciens fonctionnaires de l'Etat français viennent s'installer ici à la retraite... enfin, c'est ce qu'on dit, il faudrait vérifier!

Les « locaux » nous appelle les « popas » ( les français du continent.

Ici on ne paie pas l'impôt sur le revenu, seulement l'impôt sur les sociétés, ce qui laisse le champ libre à toutes sortes de « magouilles », ni de taxes ( habitation ,la taxe foncière seulement après 5ans de résidence... ). On est considéré comme « résident » au bout de 5ans de séjour sur les iles.

On m'a dit aussi qu'il n'y a que « des riches et des pauvres » pas de classe moyenne, le salaire moyen serait de 2000€ par mois et le smic de 700... en revanche le système de sécurité sociale est performant, sauf en ce qui concerne les arrêts de travail à gogo et non contrôlés.


La violence est un fléau, notamment beaucoup de femmes battues, de viols et l'alcool fait des ravages. Il y a d'ailleurs en ce moment une grande campagne publicitaire J'ai pu le constater par les affiches de femmes battues au Palais de Justice ( 1 femme sur 4 peut on y lire ...) . Quant aux infractions à la circulation, elles ne seraient que rarement réprimées, les policiers étant facilement influençables ...enfin, ça aussi c'est à vérifier.


En tout cas, tout est extrêmement cher, surtout pour les touristes ... qui se font vraiment matraquer dans les hôtels. Mon budget est entrain « d'exploser » !! aie aie aie !

Rien que le petit déjeuner à l'hôtel où je réside – pourtant très modeste - côute 18 euros! Et cet après midi je suis allée à la pharmacie acheter une boîte de tricostéril, un tube de crème solaire écran total, ( il fait tellement chaud que je suis devenue « rouge flamboyants » ...   pas de pivoine à Moorea! ) et une boite d'actifed pour soigner mon gros rhume, j'en ai eu pour 60 euros. Pour! y aller il faut prendre un vélo : 10 €

J'ai demandé au pharmacien si je pouvais lui donner ma carte vitale ( histoire de ... ) il m'a répondu « mais, Madame, vous n'êtes pas en France ici ! » ... sympa !

Ah bon, excusez -moi, j'avais pas bien compris...

Et tout est comme ça,

Le taxi pour me conduire 5mn entre l'aéroport et l'hôtel m'a pris 40 euros!

Internet dans les hôtels c'est 7,5 euros l'heure! ( 9000 XFP )

Quant on arrive du Chili, ça fait un choc :)


Pourtant c'est nous qui leur donnons des centaines de millions d'euros par an de subventions! ( 596 millions d'euros par an? ... à vérifier )


On se dit que vraiment l'archipel doit être super important sur le plan stratégique, pour que ça continue comme ça!


Bon , d'accord, je suis un peu énervée : je m'arrête .


Deux jours plus tard:


Les « bons points » : la beauté de l'île de Moorea Je suis allée faire 2 heures de canoë dans le lagon, et j'ai fait le tour de la petite ile qui se trouve juste devant l'hôtel Les Tipaniers, quand on passe entre l'ile et la barrière de corail ça fait un vacarme incroyable, comme si un tsunami se préparait, c'est le bruit des grosses vagues qui se fracassebt sur la barrière – j'ai eu un peu peur.

J'ai fait aussi 3 heures de balade en bateau le long des côtes,, et j'ai pu caresser les fameuses raies de la baie! C'est le pilote du bateau qui m'a dit que j'avais «  tout faux sur ma définition du corail » qui n'aurait en fait rien à voir avec les vestiges des volcans ... à vérifier.

Et puis enfin un peu de vélo, mais je suis rentrée au bout de 2 heures, trempée et épuisée par la chaleur et l' humidité :)


la végétation est de toute beauté! Des arbres en fleurs partout, c'est très vert, je commence juste à faire la différence entre les palmiers ( mille variétés ) et les cocotiers. Un gros progrès.


la chaleur m'est très pénible, nous sommes dans une période de « petite mousson ». Il pleut très très fort par intermittence, ça ne dure jamais longtemps, mais ça fait du bruit! À ces moments là, les noix de coco nous tombent sur la tête en faisant un bruit fracassant en tombant par terre... au début, je croyais que c'était des coups de feu:) il faut faire attention!


Et bien sûr l'eau très transparente, très chaude : 30°, on entre comme dans une baignoire,ça ne rafraichit même pas! Et toutes les activités nautiques possibles et imaginables. Ce qui n'est pas vraiment mon truc, je n'ai mis les pieds dans l'eau que 2 fois depuis mon arrivée.


Les polynésiens ( les locaux) sont gentils, mais on ne peut pas trop savoir ce qu'ils pense de nous ( les riches touristes et les popas , ceux qui se sont résidents )

Il semble y avoir beaucoup de pauvreté ( pas mal de cabanes en bois qui sont en fait de vrais bidonvilles, le long des côtes, dans certains endroits, loin des zones touristiques ) et on m'a dit aussi quelques locaux très très riches, j'ai pu voir en effet des maisons qui sont de vrais palaces!


La Polynésie , c'est le paradis des amoureux, des « honey moon » ...et de la farniente...

Un paradis, dans lequel, on doit à mon avis, s'ennuyer très vite! Pas grand chose d'intéressant à faire ...

les photos :

le port de Moorea

la petite route qui fait le tour de l'ile

dans le lagon avec les raies...




















Published by Martine Bachelier - - Tahiti

commentaires

Hébergé par Overblog