Martine autour du monde ...

Dernière étape ... et nouveau loupé pour les transports ! Décidément les vols  domestiques en Equateur réservent bien des surprises : départ de Vilcabamba à 4 heures du matin, arrivée à 6 heures dans un aéroport dont on ne sait pas le nom, au nord de Loja, pour apprendre .... que notre vol était annulé !

 

Mais on s'est bien débrouillé (enfin Pedro s'est bien débrouillé car moi j'étais un peu en panique !). Nous avons pris un vol à 7h00 pour Quito, puis une demi-heure après notre arrivée, un autre vol pour Guayaquil où le chauffeur, prévenu, nous attendait). Le survol de ces villes permet de mesurer la différence totale de climat et d'ambiance : nuages épais et montagnes, nuits fraîches à Quito ; brume légère, plaines sableuses et humide, chaleur étouffante à Guayaquil, l'autre grande ville du pays, capitale économique avec son immense port.

 

                                 Puerto-Lopez--6-.JPG

                                                 Puerto-Lopez--3-.JPG

Nous devions  passer nos 2 derniers jours à Las Salinas, mais comme ça plaisait moyen moyen à mon co-équipier de faire la sieste sur la plage, de boire des cocktails et d'écluser les discothèques, changement dernière minute pour Puerto Lopez, un petit port situé sur la côte pacifique à 3 heures de voiture de Guayaquil, "como se puede ver sobre esta mapa" :

  

Puerto-Lopez.JPG

 

S'il était un bonne occasion de faire une petite sieste réparatrice, car  le trajet sur la route un samedi matin depuis Guayaquil est assez intéressant : le WE est là, c'est l'afflux vers la côté et ses plages, activité très prisée ici. Longues files de voiture en tous genres, vendeurs de cartes, de bouées, de nourriture aux feux et aux péages. C'est un couple qui nous conduit (très bavard ce qui réveille Pierre toutes les 2 minutes), avec une autorité naturelle manifeste de la dame sur le monsieur, ça ne rigole pas. Le paysage devenu sableux offre de longues étendues parsemées ça et là de ranchs ou de très grandes propriétés dédiées à l'élevage de chevaux (animal roi en Equateur, pas un endroit où l'on ne monte pas à cheval) !

 

  La mer apparaît enfin avec son lot de paillotes, transats, gargotes qui attendent les citadins en WE.

 

Puerto-Lopez--9-.JPG

 

Bonne surprise de notre côté en arrivant : nous sommes logés dans un petit refuge atypique en pleine nature, face à l'île de la Plata, où le silence n'est troublé que par les chants joyeux des oiseaux exotiques. On s'octroie direct un bain rafraichissant dans le bassin !

           Puerto-Lopez--78--copie-1.JPG

 

 Nous sommes  les seuls dans ce petit hôtel situé à 2 km du port de pêche de Puerto Lopez. Le village est situé au creux d'une belle anse, bordée de paillotes d'un autre âge, où l'on ne se déplace qu'en rickshaw, même sur la plage.  Devenu un lieu de villégiature pour les habitants de Guayalquil, avec notamment les jolies plages désertes dissimulées dans le parc naturel alentour, le village conserve son organisation selon les traditions du pays, avec son marché, ses vendeurs de bibelots en tous genres, son église où les habitants se rassemblent chaque soir. Puerto Lopez, ce fut vraiment une bonne idée : un lieu que je recommande !
 

 

Puerto-Lopez--16-.JPG Puerto-Lopez--41-.JPG

 Fabrication de glace pilée et aromatisée "en direct" sur la plage  

Puerto-Lopez--40-.JPG Puerto-Lopez--21-.JPG     

 Les pêcheurs rentrent le soir ... nous ne les avons pas vu, mais le poulet qui grille ... ça oui ! 

 

                                                                                             Puerto Lopez (42)                                                                                            Puerto-Lopez--33-.JPGObjectif de ces 3 jours : REPOS. Après 2 mois et demi de "baroud", je pensais me reposer un peu  avant de retrouver les frimas de l'hiver français. Eh bien, c'était sans compter avec les petites suggestions de Pierrot qui, profitant d'une très belle journée ensoleillée, est parvenu à emmener sa "mama" poursuivre une incertaine aventure avec à la clé  3 heures de montée en plein cagnard sur un petit chemin pas possible du Parc National Machalilla...(le chenapan !)  bref pour ma dernière journée "repos", une belle rando les pieds dans la gadoue !!

 

Puerto-Lopez--97-.jpg Puerto-Lopez--57-.JPG

 

Les paysages de cette côte sont magnifiques, bordés de falaises sableuses rouges, de belles plages et de pélicans qui plongent dans l'eau à la verticale , c'est impressionnant...  

                                                                                               Puerto-Lopez--51-.JPGPuerto Lopez (35)

  La plage de "las Frailes"  12 km au nord de Puerto Lopez

   Puerto-Lopez--17-.JPG    Puerto-Lopez--20-.JPG  

 

                                                             

    La plage de Puerto Lopez au coucher du soleil

 

Le voyage se termine demain, salué par un splendide coucher de soleil et un bon verre de vin, dans la bonne humeur, la chaleur, la beauté et la diversité des paysages et la gentillesse des Equatoriens.

 Puerto-Lopez--117-.JPG

 

Sur la route le long de la côte pacifique : la récolte de sel, le retour des pêcheurs, les grandes plages désertes bordées parfois de hautes falaises : 

 dernier-jour---19-.JPG dernier-jour---11-.JPGdernier jour (17)dernier-jour---8-.JPG

                                                      

Et nous voilà avec nos 4 billets Guayaquil-Madrid-Paris : départ à 21h ici, arrivée à Orly demain 1er février 2012 - 17h30 (15h30 de vol)

Finito el  viaje !  

Hasta luego la familia !    

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Martine Bachelier - - Equateur

commentaires

Hébergé par Overblog