Martine autour du monde ...

 

250px-Flag of Mexico svg

 2-Yucatan.jpg 

Carte d'identité:

 

- Régime politique : Régime présidentiel - République fédérale, composée de 13 états (dont le Yucatan) plus le district de Mexico, chacun ayant à sa tête un gouverneur élu au suffrage universel.

Le Président de la République est lui aussi élu au SU pour 6 ans non renouvelable. Le dernier Président élu en 2006 est Felipe Calderon du PAN (Parti d'action nationale, droite catholique des classes moyennes) alors que le PRI (Parti Révolutionnaire Institutionnel, était au pouvoir depuis 71 ans sans interruption). Il y a 2 assemblées, le Congrès et le Sénat.

- Superficie : Le Mexique avec 1 970 000 km2, est grand comme 4 fois la France

- population : 112 millions d'habitants (45% ont moins de 20 ans avec une espérance de vie de 73,4 ans), dont 65 % de métis et 10 à 20% d'indiens selon les sources, et le reste de créoles (blancs descendants des espagnols). Donc un pays jeune, majoritairement urbain (60%). 56 hab. au km2

- Langue : espagnol (Castillan) + langues mayas (Nahuati, Maya, Zapothèque, Mixtèque)

- Religion : catholique à 84%

- Taux d'alphabétisation : 93%. Presque100% des enfants vont à l'école, mais seulement 85% atteignent le niveau de la 5ème. Les écoles

- Monnaie : 1 euro = 16,6 peso mexicain (MXN)

Le Mexique fait partie de l'ALENA (équivalent du "marché commun" du continent américain), de l'OCDE, et du G20 qu'il présidera en 2012

- Principales ressources : le pétrole (7ème producteur mondial). Une compagnie la Pemex détenait depuis 1938 le monopole de l'exploration et de la production, mais elle vient de confier ses champs pétrolifères à des compagnies privées pour essayer de remonter sa production déclinante. Le gaz, l'argent, le cuivre, le fer.., le maïs, le blé, le café, l'industrie automobile, électroménager…l'industrie, le secteur tertiaire et le tourisme en pleine expansion sont aussi les piliers de l'économie.

- Ce fut le pays d'Amérique latine le plus touché par la crise de 2009

- Salaire moyen : 430 USD (à vérifier)

- Indice de développement humain : 0,750 - 56ème rang sur 182

- Politique extérieure : le Mexique joue un rôle d'équilibre et de pont entre l'Amérique du nord et l'Amérique latine, Avec l'Europe, les affinités sont réelles (partenariat avec l'UE)

- Politique intérieure : le Mexique doit surtout faire face à un regain de violence : l'incendie qui a fait 53 morts le 25 août dernier au casino de Monterrey, la capitale de l'Etat du Nouveau Leon, est à replacer dans le contexte de la "guerre des cartels de la drogue". Dans le seul Etat du Nouveau Leon il y aurait eu 15 000 assassinats en 2010 et 850 depuis le début de l'année 2011, ainsi que 7000 enlèvements par an en moyenne ! La violence augmente et s'étend désormais à l'ensemble du territoire mexicain. La sécurité est l'objectif prioritaire du gouvernement. Le Président Calderon a tenté de nombreuses réformes qui n'ont pu aboutir faute de soutien parlementaire.

Le président Calderon vient de réaffirmer qu'il s'engageait avant la fin de son mandat, à rétablir l'ordre et la sécurité dans le pays.

 

Histoire:

 

- 300 av.JC à 700 ap. JC : c'est l'âge des civilisations "classiques" (Teotihuacan, El Tajin, les Zapothèques, et les Mayas, qui connaissent une fin brutale vers l'an 1000. (voir mon texte sur la civilisation maya)

- Au 10ème siècle les Toltèques s'installent au Yucatan, puis les Aztèques au 14ème siècle dans la vallée de Mexico.

- En 1517 Francisco Hernández de Córdoba conquistador espagnol, envoyé en expédition par le gouverneur de Cuba, découvrit le Yucatan et la civilisation Maya. Il meurt la même année.

- En 1519, qu'Hernando Cortés, autre conquistador espagnol, particulièrement ambitieux et cruel, débarque pour le compte de Charles Quint, roi de Castille, dans le golfe du Mexique, et atteint l'ancienne Mexico (Tenochtitlan) qui tombe aux mains des espagnols 2 ans plus tard.

C'est l'acte fondateur de la "Nouvelle Espagne", la conquête de l'empire Aztèque et le début de la colonisation espagnole dans toutes les Amériques, au 16ème siècle.

En 1598 pour les espagnols sont implantés sur tout le territoire mexicain. Leur colonisation a été lente, cruelle et difficile.

Le début aussi des guerres d'indépendance (menées par Miguel Hidalgo qui sera fusillé en 1811). Le traité de Cordoba consacre l'indépendance du Mexique en 1821. Le Yucatan se rattache définitivement au Mexique en 1848

La Constitution fut promulguée en 1917.

Ensuite l'histoire du pays est une succession de conflits avec les Etats-Unis, de conflits religieux et ethniques (soulèvements des indiens zapatistes du Chiapas menés par Marcos en 94 et 2006), de révoltes d'étudiants (en 1968), de guerres des cartels de la drogue (toujours d'actualité surtout dans le nord avec la tuerie de Monterey notamment), de crime organisé, de désastres écologiques (incendies, un terrible tremblement de terre à Mexico en 1985, l'ouragan Mitch en 1998…des cyclones et inondations - j'espère que la tempête tropicale actuellement en cours dans le Yucatan sera terminée lorsque j'arriverai en décembre !-) … et aussi de nombreux projets de réformes

 

Géographie du Yucatan :

 

La péninsule du Yucatan mesure environ 300 km de long sur 250 de large (grande comme un quart de la France) fait face à Cuba et à la Floride. Elle ferme le golfe du Mexique. Elle regroupe les Etats du Yucatan, du Quintana Roo et une partie de l'Etat de Campeche.

La région est un vaste plateau calcaire très plat (hauteur maximum 200m), avec très peu de rivières (quelques rivières souterraines). Le climat est tropical avec des pluies de juin à octobre

C'est la région la plus touristique du pays, en particulier la côte Caraïbe. Mais le Yucatan possède de nombreux sites archéologiques Mayas (Uxmal - Chichen Itza), des réserves naturelles avec une biodiversité encore préservée (très importante pour les Mayas), et bien des endroits hors des entiers battus qui gardent une âme mexicaine authentique comme les anciennes haciendas rénovées.

 

La population :

Autant pour le Mexique, que pour le Guatemala et l'Equateur, il convient d'être très prudent tant en ce qui concerne les appellations des populations que les chiffres, tant ceux-ci varient en fonction des sources…Difficile de savoir la vérité, c'est un véritable embroglio linguistique selon les analyses et interprétations de chacun!

Donc pour faire simple, je ferai toujours les mêmes distinctions, à savoir :

- Les métis : (ou "ladinos" ou "latinos" ou "criollos" ou "chicanos" ce dernier terme étant très péjoratif) plus couramment appelés "latinos" terme qui se réfère à la région d'origine : L'Amérique latine. Un métis "latino" est donc une personne métissée, de langue ou de culture espagnole ou européenne.

Les métis se décomposent eux-mêmes en 3 groupes principaux : les mestizos (métis d'indiens et de blancs), les mulatos (mulâtre en français - métis de blancs et de noirs) et les zambos (métis de noirs et d'indiens)

(NB : un métis n'est pas forcément issu de l'union d'un blanc et d'un noir. Un métis est issu de l'union de deux personnes de couleurs différentes tout simplement. Ce peut très bien être papa indien, maman chinoise. Alors que le mulâtre, est forcément né de l'union d'un blanc et d'un noir.)

- les indiens : (ou "indigènes" ou "aborigènes" ou "natifs" ou "autochtones") sont les descendants directs des habitants présent dans le pays avant l'arrivée des colonisateurs, en l'occurrence essentiellement les espagnols.

- les noirs

- les blancs

Mais cette répartition est elle aussi, à mon avis, sujette à caution car le "métis" a souvent pour critère de race, alors que "l'indien" a plutôt pour critère une origine géographique … bref, tout ça est bien compliqué et je m'en tiendrai là car c'est la répartition que j'ai le plus souvent trouvée dans tous les documents consultés.

Le Mexique a donc une population estimée à 110 millions d'habitants (presque 2 fois celle de la France) dont :

- 65% de métis (mestizos : mélange d'indiens et d'européens)

-10 à 20% d'indiens selon les sources (environ 12 millions)

- et le reste de blancs (descendants des Espagnols) et de noirs descendants d'esclaves africains

 

Voici quelques communautés ou groupes d'indiens présents au Mexique. Ils se repartissent de la façon suivante :

- dans la Sierra occidentale : Tarahumaras, Coras et Huicholes,

- sur la cordillère volcanique : Tarasques du Michoacan, Oromis de la région de Mexico et Nahuas de Taxco,

- autour du golfe : Totonaques près de Véracruz, Huastèques et Chontales dans le Tabasco,

- dans la Sierra et la vallée de Oaxaca : Mixtèques et Zapotèques,

- dans le sud du pays, les Mayas : Chols, Lacandons, Tzotzils et Tzeltals au Chiapas et Yucatèques dans le Yucatan.

  mexique-indien.jpg

Les chiffres varient beaucoup selon les sources, car il n'existe pas de véritable recensement des populations indigènes : selon la CNPM ( commission nationale pour le développement des peuples autochtones), le nombre d'indiens est estimé à plus de 14 millions soit 10 à 15% ou 20% de la population, dont 5% soit plus de 5 millions environ, vivent encore en autarcie, avec toutes les caractéristiques de ce genre de population : faible niveau d'éducation (25% d'analphabètes et seulement 28% des 15/24 ans poursuivent leurs études au-delà du collège), d'accès à la santé, de revenu et d'alimentation.

 

Selon le CONEVAL (Conseil national à la Politique de Développement Social) 75% de la population indigène vit dans un état de pauvreté multidimensionnel, c'est-à-dire n'a pas les moyens de subvenir à ses besoins les plus essentiels et sa situation est marginalisée.

Les Indiens du Mexique parlent 68 langues autochtones réparties en plus de 11 familles linguistiques.

Les 2 langues indigènes les plus parlées sont le nahuati dans le centre et le maya (ou yucatèque) dans le yucatan.

En mars 2010, a eu lieu dans le Yucatan, le 3ème pré-congrès des peuples autochtones sur les zones protégées et les droits territoriaux, lequel a abouti à la "Déclaration de Yucatan" dans laquelle les indiens demandent notamment la conservation de leur terres et territoires, ainsi que leur accord préalable pour toute mesure ou projet concernant ces zones.

Il existe de nombreuses associations ou fondations dont le but est de promouvoir le développement des communautés indigènes (par exemple la fondation "Haciendas del mundo Maya" dans le Yucatan …)

Mme GABRIELA GARDUZA (Mexique - représentante de "l'Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones") a indiqué que la Constitution mexicaine consacre les droits au développement et au respect de l’identité culturelle des autochtones. Il reste cependant à harmoniser les lois fédérales et locales, a-t-elle dit. Elle a expliqué que le Conseil consultatif de la Commission nationale pour le développement des peuples autochtones, qui comprend des représentants de 62 peuples, analyse, discute et formule des propositions concrètes sur les politiques et mesures prises par le Gouvernement dans ce domaine, comme le Programme de développement des peuples autochtones 2009-2012. En ce qui concerne l’identité culturelle, le Gouvernement poursuit notamment les objectifs de développement humain durable et de renforcement du dialogue entre les cultures et les traditions. Il œuvre aussi pour que les autochtones établissent leurs propres modèles de développement, a ajouté la représentante. (Source de cet article : www.gitpa.org - Groupe international de travail pour les peuples autochtones)

 

- PIB par habitant : environ 9243 dollars par an : 61ème rang (France 40591 - FMI 2010)

Published by Martine Bachelier - - Yucatan (Mexique)

commentaires

Hébergé par Overblog