Martine autour du monde ...

 

Cet article, je l'ai écrit à mon retour en février 2012, car je n'avais pas eu le temps avant ! (ce qui explique les comparaisons que je peux faire avec les autres pays visités ensuite).

 

Le Mexique m'est apparu comme un pays "riche" comparé à Cuba, au Guatemala, et même à l'Equateur. Il faut dire qu'au Yucatan, le tourisme est en pleine expansion. Et que le pétrole y rapporte beaucoup d'argent (On m'a dit que les élections présidentielles étaient jouées d'avance, la société Pemex ayant "acheté" les syndicats ).

 

La police est présente partout, même si moi je n'ai jamais ressenti de danger particulier. Il faut dire que j'étais en permanence bien "gardée" par mes deux guides, d'ailleurs remarquables pour des raisons différentes : Olivia puis Juan. Normal : elle était fille d'ambassadeur ... et lui un pur maya ! Mais j'ai beaucoup apprécié les deux.  J'ai beaucoup parlé avec les deux, beaucoup appris : c'est l'intérêt à mon avis du voyage en voiture,  qui offre cette proximité avec le guide, notamment pendant les temps de "conduite" ... qui, au Mexique, ont été particulièrement longs, mais tellement profitables !

 

Une des choses qui m'ont le plus surprise : les dos d'âne sur les routes. Le Mexique est le pays des dos d'âne ! Il y en a partout, tout le temps ! ce qui oblige à rouler très lentement ... et qui n'est bon pour ceux qui, comme moi, ont mal au dos ! J'ai dû porter ma ceinture de contention du dos en permanence ... En revanche, il y a des feux rouges, ce que je ne retrouverai pas toujours par la suite !

 

C'est aussi le pays des cénotes, car le sol est très calcaire, poreux, et le manque d'eau important. Donc on creuse des "puits" pour la retenir.

 

Les moustiques ? oui, beaucoup dans les forêts ( peut-être plus qu'en Amazonie), mais je ne sais pas s'ils sont dangereux. En tout cas, j'ai juste utilisé du spray anti-moustiques. Dans l'ensemble, il fait très chaud et humide.

 

Les villes sont  "bruyantes", surtout le soir quand les gens sortent ... il faut dire qu'il fait nuit très tôt (17h30), et qu'en ce qui me concerne, c'était coucher très tôt  (car j'étais fatiguée par ces longs trajets en voiture et, de toutes façons, je ne sors jamais seule le soir) et lever très tôt aussi. Mais il faut toujours demander à voir la chambre avant et demander si nécessaire une chambre sur cour ! 

 

Les villes ont toutes la même architecture : rues au carré, place centrale avec parc et fontaine, église et bâtiments officiels, office du tourisme. Je retrouverai cela dans tous les pays visités (héritage colonial). Elles sont souvent colorées et très vivantes. Beaucoup de marchands ambulants. Les femmes sont très grosses (voire énormes). Comme je le faisais remarquer pour essayer d'avoir une explication, on m'a dit que, dès la naissance de leur premier enfant, elles se "laissaient aller" et ne se préoccupaient plus du tout de leur poids ... c'est en effet une explication ...

 

Les mexicains lisent très peu.

 

Comme partout en Amérique latine me semble-t-il, on dépense beaucoup d'argent en taxes et pourboires ( bagagistes, chauffeurs, restaurants, guides etc...  ) c'est la règle. Il faut la respecter.

 

Mes guides mis à part, j'ai trouvé  les mexicains très moyennement sympathiques, voire indifférents. En tout cas moins chaleureux que les asiatiques .

 

Sur le plan de l'étude de la civilisation et des sites mayas, c'est un pays aux inépuisables ressources. Certainement le plus riche visité : les sites sont très nombreux, bien restaurés, très intéressants car très différents les uns des autres,  ce qui permet une comparaison entre les différents styles.

 

C'est vrai que mon approche des "indiens mayas d'aujourd'hui" fut un peu gâchée par cette histoire de "cabanes" d'où je suis vite partie... mais à ma "décharge" je dois dire, qu'outre le manque de confort excessif,  je n'y avais pas été accueillie très chaleureusement non plus... Ce sera d'ailleurs la même chose un peu plus tard au Lodge Quehueche chez les  Kekchis du Guatemala ... où je resterai 3 nuits !

Bref, si j'ai beaucoup appris sur les peuples indigènes de ces pays, et si je puis affirmer aujourd'hui qu'ils sont nombreux et que la civilisation maya, ou indigène, existe bien aujourd'hui encore - ce dont je n'étais pas certaine -, je n'en garderai pas un souvenir très ému.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Martine Bachelier - - Yucatan (Mexique)

commentaires

Hébergé par Overblog