Martine autour du monde ...

La République socialiste du Vietnam :

 800px-Flag_of_North_Vietnam_1945-1955_svg.png

 

L'étoile symbolise l'unité du Vietnam et le fond rouge : le sang versé.

 

   Géographie :

 

Cet Etat du Sud-Est asiatique, situé à l'ouest de la péninsule indochinoise, de 335 000 km2 (France 547 000) et de 88 millions d'habitants (donc plus petit que la Birmanie, mais beaucoup plus peuplé). Il s'étire en forme de dragon sur 1500 km entre à l'est, la mer de chine méridionale, à l'ouest le Laos (1650 km de frontière commune) et le Cambodge (930 km de frontière), au nord la Chine (1159 km).

 

  carte_vietnam.gif

 

 

 Le Vietnam présente un relief très contrasté où montagnes (point culminant : le mont Fansipan 3143 m) et collines occupent les deux tiers du territoire. On distingue traditionnellement 3 grandes régions appelées " Bô " :

 1 - Le TONKIN (Bac Bô) est situé au nord avec deux grandes villes qui sont aussi les plus grands centres industriels du pays : Hanoi (la capitale) et Haiphong.

 2 - L'ANNAM (Trung Bô) au centre désigne une région constituée de longs chapelets de petites plaines : la longue plaine du littoral est adossée à la cordillère Annamitique, et relie le delta du fleuve rouge au nord, à celui du Mékong au sud. L'Annam a pour villes principales Hué et Da Nang.

 3 - La COCHINCHINE (Nam Bô) au sud (avec Ho-Chi-Ming-Ville l'ancienne Saigon)

 

Ces trois "Bô" comptent au total sept régions administratives, subdivisées en 53 provinces (les tinh) , mais Hanoi, Haiphong, Ho-Chi-Minh et Da Nang forment des districts particuliers qui dépendant directement du pouvoir central.

 

vietnam-carte2-prov.gif

 

Deux grands fleuves :

 - Le fleuve Rouge (couleur de ses limons ferrugineux) long de 1500km (470 km au Vietnam) qui prend sa source en chine du sud avant de se jeter dans le golfe du Tonkin. Il est à la base de la culture du riz en champs immergés

. - Le Mékong (appelé "Neuf Dragons")… le Vietnam est le dernier des 6 pays qu'il traverse séparé en 2 bras (le Mékong et le Bassac), puis plus loin en 9 autres bras, et un immense delta de plus de 4000km de canaux, avant de se jeter dans la Mer de Chine méridionale.

 

 L'agriculture occupe les 2/3 de la population (riz, canne à sucre, manioc, maïs, pomme de terre, banane, soja, café, thé et caoutchouc). Le poisson est le produit alimentaire le plus important après le riz. Le sous-sol est également très riche en métaux de toute sorte, gaz, pétrole, bauxite… et premier producteur mondial de "ferraille de récupération". Le Vietnam subit une inflation très importante, l'Etat contrôle 50% de l'industrie, et les menaces écologiques sont graves. (un important programme de reboisement est en cours).

 

Bref rappel historique (voir aussi article n° 15) -

 

Les origines :

 -A l'origine, l'Indochine est peuplée de Papous et d'Aborigènes australiens …et au Vietnam deux grands peuples se distinguent : les Hans (chinois) et les Yué ( qui deviendront les "Viet"

 

 - La domination chinoise : Elle dure plus de mille ans, jusqu'en 938 date à laquelle Ngô Quyên libère le Vietnam de l'emprise des Hans. - Le Dai Viet: Avec la dynastie des Ly (puis des Trân, des Yuan, des Lê …), l'Etat pris le nom de Dai Viet.

 

 -La colonisation française : Dès 1516 des marins portugais avaient débarquent au Vietnam et au XVII la Cochinchine (Cambodge y compris) était devenue une base marchande importante. Le 19ème siècle est l'époque des conquistadeurs français (Francis Garnier, Jules Ferry, Pierre Lot …).

 

 En 1858 la France s'empare de Da Nang, puis de Saigon, de plusieurs provinces du delta du Mékong dont la Cochinchine et de tout le pays en 1873, pour y installer en 1984 un Protectorat (reconnu par la chine en 1885) En 1887 le Vietnam, le Laos et le Cambodge, furent regroupés au sein d'un Indochine française (L'Union Indochinoise) confiée à un gouverneur général (Coursy, Paul Doumer…), et le français devient la langue officielle au mépris du vietnamien. L'exploitation du pays commence et profite bien sûr surtout aux colons français, d'où la naissance de mouvements de protestations radicaux et révolutionnaires jusqu'à ce que Ho Chi Minh ("Oncle à la volonté éclairée") fonde depuis Hong Kong, le parti communiste indochinois : le Viet-minh, avant que les troupes japonnaises occupent le pays de 1941 à 1945.

 

 Le 2 septembre 1945 Hô Chi Minh proclame l'indépendance de la "République démocratique du Vietnam". 

 

- La guerre d'Indochine :

 

indochina_rel85.jpg

 

Les négociations échouent, en octobre 45 le Général Leclerc débarque ses troupes (28 000 soldats en Indochine) et la flotte française bombarda Haifong en 1946. La guerre continue : Ho Chi Minh soutenu par la Chine et la France par l'aide matérielle des Etats Unis, jusqu'à la défaite de Dien bien Phu en 1954. Les accords de Genève mettent fin à la guerre pour la France, en reconnaissant l'indépendance du laos, du Cambodge et du Vietnam partagé en deux au 17ème parallèle.

 

- La partition et la "guerre du Vietnam": Au lieu de s'acheminer vers la paix, le régime de partition mis en place au Vietnam déclenche une nouvelle guerre : la "guerre du Vietnam" entre nord vietnamiens et américains (350 000 hommes), avec des bombardements intensifs (dont les minorités du nord ont beaucoup souffert bien qu'elles aient été souvent mobilisées par les Américians), des déplacements de populations entières, jusqu'aux accords de Paris en 1973, et la chute de Saigon le 30 avril 1975.

 

 Ces guerres d'Indochine et du Vietnam, qui furent -comme bien d'autres, mais peut être plus que d'autres-, un véritable scandale, restent une "honte de l'histoire". De quel droit a-t-on voulu évangéliser ces pays, les coloniser, les brutaliser, les soumettre au prix de tant de morts de tous côtés ? Ces questions restent pour moi une énigme sur la nature profonde des hommes…. A- t- on changé depuis ?

 Voici ce que l'on lit sur le site du Ministère des Affaires Etrangères : "Les liens tissés par l’Histoire ainsi que le degré élevé de notre coopération font de la France un partenaire privilégié du Vietnam et son principal interlocuteur en Europe. Le rythme des visites à haut niveau témoigne de la vigueur de nos relations Les 8ème Assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne se tiendront à Haiphong, les 5 et 6 novembre 2010. L’organisation de ces Assises, soutenue par le ministère des Affaires étrangères et européennes, est assurée par un comité de pilotage présidé conjointement par Brest Métropole Océane et le Comité Populaire de la Ville d’Haiphong. La coopération entre collectivités territoriales françaises et collectivités vietnamiennes s’est développée dans les années 90. En vingt ans, 36 coopérations ont été identifiées totalisant plus de 206 projets. À l’heure actuelle, une trentaine de collectivités françaises, villes, départements, régions et structures intercommunales sont impliqués dans des partenariats avec une autorité locale vietnamienne.")

 

 - La République socialiste du Vietnam : Le Vietnam réunifié devient la " République Socialiste du Vietnam" et Saigon rebaptisée Hô Chi Minh Ville, Hanoi est désignée comme capitale nationale, le français et l'anglais sont interdits.

 

Aujourd'hui cependant les langues étrangères les plus enseignées sont l'anglais, le français et le russe. Le Vietnam continue la guerre contre les Khmers rouges au Cambodge jusqu'en 1989, des centaines de milliers de vietnamiens fuient leur pays (les boat people), des populations entières sont déplacées dans le sud pour repeupler les campagnes, une politique d'intégration des minorités nationales est mise en place, en même temps qu'une politique d'ouverture vers l'occident, un assouplissement du système économique.

 Hanoi accueille les sommets de la Francophonie en 1994 et de l'ASEAN en 1998.

 Une nouvelle constitution est adoptée en 1992.

 

Les Institutions :

 

Le Vietnam est donc une République socialiste, avec, selon les termes de la Constitution de 1992 une Assemblée Nationale élue au suffrage universel (498 députés élus pour 5 ans, dont 2/3 sont élus sur une base territoriale et le reste sur une base centrale) et source de tout pouvoir. Article 4 de la constitution :"Le parti communiste du Vietnam, l'avant-garde de la classe ouvrière vietnamienne, représentant fidèle des droits et intérêts de la classe ouvrière, laborieuse et de toute la nation, guidé par le marxisme-léninisme et la pensée de Ho Chi Minh, est la force qui dirige l'Etat et la Société" Environ 90% des députés appartiennent au PC. Le Président de la République élu en 1997 puis 2002 est actuellement Mr. Tran Duc Luong, ancien chef du Parti communiste. La devise nationale est :"Indépendance, Liberté, bonheur".

 

 Les données demo-linguistiques - (cf aussi article n°15)

 

Le Vietnam constitue une nation multi-ethnique et multiconfessionnelle, dans laquelle on inventorie environ 75 ethnies (les chiffres divergent) et donc de langues.

 

 **Les plus nombreux sont : les Viets : environ 75 millions (groupe linguistique : austro-asiaque) Ils occupent essentiellement le littoral (villes, delta, plaines). La langue officielle est le vietnamien (le Kinh)

 

NB : Les langues austro-asiatiques sont éparpillées entre l'Inde et l'Asie du Sud-Est, séparées par des régions où d'autres types de langues sont parlées. On suppose généralement que les langues austro-asiatiques sont les langues des autochtones d'Asie du Sud-Est et de l'est de l'Inde, tandis que les autres langues de la région, comprenant ont été apportées par des migrations postérieures.

 

** et les minorités :

les Khmers (Cambodgiens) 8 millions (famille linguistique : austro-asiaque) surtout dans la région du Mékong

 les Chinois : 3 millions (famille sino-tibétaine) dans le nord

les Thaïs : plus de 2 millions (famille thaï kadai) surtout dans la région nord-est

les Hmongs : environ 900 000 (famille Miao-Yao)

les Yao des montagnes : environ 800 000 (Famille Miao-Yao)

Les Cham, Churu, Raglai .. (famille austronésienne) et bien d'autres …

Les minorités occupent environ les deux tiers du territoire, surtout les massifs montagneux, alors qu'elles ne représentent que 15% de la population.

Ces minorités enjambent les frontières, ce qui n'est pas le cas des Viet, pratiquement tous concentrés au Vietnam. Elles sont reconnues officiellement dans la Constitution, et au sein d'un "conseil des ethnies". On dit que les minorités ont tendance à être considérées comme une "pâture pour touristes" …ce qui n'est pas tout à fait faux malheureusement.

 

 

 

vietnam-map-minorites.gif 

Published by Martine Bachelier - - Vietnam

commentaires

Etienne 08/02/2011 13:28


Martine, ravi de t avoir rencontre sur la route du Viet Nam avec mon ami Han. bonne route !
Etienne


myriam 07/02/2011 16:51


Hey Martine, Comment vas tu, au Vietnam?

Je viens de visiter la Birmanie, temple et personnes en or dans le dénuement. Les métiers à tisser, la pirogue, Kiu Kiu et Thibar m'ont beaucoup plu et je m'adresserai donc à Exotissimo Birmanie si
l'envie me prend de visiter une dictature moins polissée que Singapour et des villages de couleur ocre rougi! Marie avait trouvé là un très beau pays, effectivement c'est très émouvant. Je te
retrouve pour de nouvelles aventures et les paysages amanites! Gros baisers et merci! Myr


Hébergé par Overblog