Martine autour du monde ...

Deuxième étape :

 

Nous arrivons à Luang Namtha après un voyage en voiture de 3 h. sur une route goudronnée par endroits. Nous traversons des petits villages tous agglutinés en bord de route et qui, à en croire la végétation toute grise sur le bord de la chaussée,  reçoivent un lot de poussière impressionnant. Merci pour ce massage gratuit du dos !!!. 

 

Luang Namtha est une très jolie petite ville d'environ 35 000 habitants, située au sein d'une cuvette plantée de rizières et entourée de montagnes.

 

Le matin, Daniel Gilbert nous conduit à un village Lanten, situe à environ 8 km de Luang Namtha. Cette ethnie, très accueillante, appartient au même groupe linguistique que les Hmongs : la famille des Miao-Yao.

Les femmes portent des  jambières, comme la jeune fille ci-dessous en tenue d'apparat (carte postale).

mon-voyage-2010-024.jpg

L'activité de cette ethnie est très riche, que ce soit la fabrication du papier à partir de bambous  que les femmes nettoient dans la rivière toute proche....  

 mon-voyage-2010-002.jpg

 

  mon-voyage-2010-001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...  ou la fabrication du coton qu'elles filent après l'avoir laissé tremper dans du lait de coco pour le durcir puis qu'elles teignent en noir ou en indigo, tiré des fleurs qu'elles vont cueillir sur place dans la montagne environnante    

mon voyage 2010 009-copie-1

 mon-voyage-2010-006.jpg

 

mon-voyage-2010-010.jpg mon-voyage-2010-011-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'après -midi nous partons visiter un village Akha situé à environ 10 km de Luang Namtha (village Ban Nam Dee).  Ce groupe de la famille sino-tibétaine est animiste (esprit et âmes). Les Akha que nous visitons sont spécialisés dans un petit artisanat constitué de bracelets et de colliers à partir de pierres trouvés alentour;

Le costume traditionnel est là encore bien différent : sur fond noir avec des broderies très colorées et décoré par des pièces de métal argenté voire d'argent (carte postale) :

mon-voyage-2010-025.jpg

La tradition animiste se manifeste par deux grandes portes des esprits en bambou, l'une à l'entrée et l'autre à la sortie du village auxquelles sont suspendus divers objets symboliques. Ces portes sont destinées à empêcher les mauvais esprits qui viennent de la montagne de pénétrer dans le village : ci-dessous le triangle qui marque la date de création du village (ce triangle est démonté chaque année afin d'y ajouter un boute de bois marquant l'année nouvelle et une porte  

mon-voyage-2010-010-copie-1.jpg mon-voyage-2010-009-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Le village est ici en pleine transformation après l'arrivée de l'électricité. Sur les toitures la tôle ondulée remplace progessivement la paille et les murs en bambou laissent la place aux  murs en parpaing ou en brique. On leur a distribué un sac d'oranges que les enfants se sont arrachées.    mon-voyage-2010-030.jpg

 mon-voyage-2010-026-copie-2.jpg

  mon voyage 2010 025

  mon-voyage-2010-033.jpg

 mon-voyage-2010-024-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien que ce village se développe, ses habitants (ici une femme du village avec la coiffe traditionnelle) vivent néanmoins dans une extrême pauvreté ce qui explique peut-être leur accueil que nous percevons moins bienveillant pour les touristes. 

 

 

Published by Martine Bachelier - - Laos

commentaires

Hébergé par Overblog