Martine autour du monde ...

Histoire de Marrakech

On l'appelle la « perle du Sud » ou la « ville rouge ». C'est elle qui a donné son nom au Maroc et qui porte pour une bonne part, l'image internationale du pays. Petite histoire de Marrakech….

Marrakech  (plus d’1 million d’habitants en 2022) est située au pied des montagnes de l'Atlas. Si elle est incontestablement la capitale touristique du royaume, elle n'est que la 3ème plus grande ville du pays, à égalité avec sa rivale historique, Fès, et derrière Casablanca et Rabat.

La ville a été fondée en 1062 par Youssef Ibn Tachfine, premier roi de la dynastie des Almoravides. Plusieurs dynasties s'y sont ensuite succédées, chacune laissant à la postérité des monuments et des sites d’un patrimoine oral et matériel d’une grande valeur.

Dans sa configuration actuelle, la ville, qui est dans la région de "Marrakech-Safi", est divisée en deux parties distinctes :

La Médina (« la vieille ville »), entourée de hautes murailles sur près de 10 kilomètres, est le centre historique de Marrakech. On y séjourne dans de magnifiques maisons traditionnelles transformées en hôtels ou en maisons d'hôtes. Ainsi Les jardins de la Médina étaient-ils un palais princier avant d'être aménagés au début des années 2000 pour accueillir du public. C'est dans la médina qu'on trouve les souks (marchés couverts) ainsi que la place Jemaa El Fna qui porte l'image internationale de Marrakech, ses ruelles entremêlées tel un labyrinthe et les milliers d'échoppes. Symbole de la ville, le minaret de la mosquée de la Koutoubia datant du XIIe siècle est visible à des kilomètres. Mais la Médina, est bien davantage qu'une zone touristique. Une part importante de la population continue d'y vivre.

Marrakech c'est aussi la ville nouvelle dont les quartiers principaux s'appellent Guéliz et l'Hivernage. Le Guéliz constitue aujourd'hui le centre-ville commercial. Il fut fondé par les Français lors du Protectorat. Le quartier de l'Hivernage concentre de nombreux complexes hôteliers.

A ces deux quartiers nouveaux mais « historiques », s'ajoutent désormais les zones de périphérie qui croissent à grande vitesse au fur et à mesure que l'augmentation de la population l'exige. Ainsi la ville s'agrandit-elle constamment, notamment vers l'Ouest, avec l'apparition de nombreux et nouveaux quartiers résidentiels.

les quartiers du centre de Marrakech:

1 : le centre sud de la médina et la place Jemaa el-Fna - 2 : les souks centraux et Mouassine - 3 : Kaat Benahid et Bab Debbagh - 4 : Kasbah et mellah - 5 : Bab Doukkala et Riad Laârous - 6 : La ville nouvelle et Guéliz  

L'arrivée à Marrakech

Les quartiers de Marrakech 

 

Nous voici arrivés au Sofitel, dans le quartier de l'Hivernage où l'on peut faire des promenades en calèche, ou à dos de chameau  :

 

,

Notre hôtel se situe à 15 minutes à pied de la célèbre place Jemaa el-Fna qui se remplit de monde le soir et est très animée ! :

Quelques photos du souk qui est immense, se situe à deux pas de la place, et où les échoppes sont réunies par corps de métiers... nous sommes en permanence sollicités par les marchands qui veulent tout nous vendre, mais c'est très sympathique :)

Notre premier déjeuner dans le souk :

 

Samedi 17 septembre , nous sommes allés visiter le jardin "Majorelle", nom du peintre orientaliste français qui a résidé a Marrakech de 1923 jusqu'à sa mort en 1962. Un jardin magnifique :

Le jardin est devenu la propriété d'Yves Saint Laurent et de Pierre Berger en 1980 . Il comprend un atelier de peinture recouvert du "bleu majorelle" 

A l'intérieur de l'atelier, un musée berbère aménagé par Pierre Berger :

Pour finir, la Villa Oasis, où habitaient Yves Saint Laurent et Pierre Berger :

Retour à notre hôtel, en longeant les remparts qui entourent et protègent la médina (la vieille ville) sur 19 kms :

Le soir, je retrouve mon frère Jean-Pierre qui vit au Maroc depuis plusieurs années ... et que je n'avais pas revu depuis longtemps avec son amie Fatiha☺ 

Emouvantes retrouvailles !

18 septembre visite de la vallée de l'Ourika du nom de l'oued qui serpente dans ce massif de l'atlas. Sur la route exposition de l'artisanat fait localement

Puis visite d'une maison berbère avec démonstration de la fabrication de l'huile d'argant

 

Enfin arrivée dans la haute vallée à 1500 mètres d'altitude. La rivière est bordée de très nombreux restaurants auxquels on accède par des passerelles et où on déguste d'excellentes tajines cuites au charbon de bois 

 

19 septembre nos déambulations dans la ville grouillante de Marrakech. Pour commencer le très beau minaret de la mosquée de la Koutoubia qui sert aussi de repère pour la place Jemaa el Fna située à proximité

Ce joyau de l'architecture islamique, qui a servi de modèle pour d'autres minarets (Séville par exemple), de 77 mètres de haut, est aussi de toute beauté la nuit

A proximité le jardin de la Koutoubia (appelé aussi parc Arsat Moulay Abdeslam) 

Puis visite de l'ensemble artisanal, situé près de la place Jemaa, qui regroupe toutes les coopératives artisanales par corps de métiers

Nous ne voyons ensuite que l'extérieur de la fontaine Mouassine qui est fermée pour rénovation. Cette fontaine fait partie de la mosquée Mouassine (16ème siècle).

Après une sortie scolaire joyeuse

nous nous perdons dans des ruelles et sommes invités par une personne très gentille à visiter la rénovation d'un ancien plais de 16ème siècle construit sous la forme de riad et remis en l'état de l'époque. Rénovation de toute beauté

Et on finit par le jardin secret ouvert il y a quelques années. Il n'est pas aisé de le trouver et de nombreux marocains solliciutés tous très très gentils nous conduisent à travers le souk dans des endroits qui n'ont rien à y voir tel un atelier de teinture de la laine. Un peu déçus lorsqu'on leur dit que ce que nous recherchons ne correspond pas à ce qu'ils nous montrent. Un grand sourire désolé marque leurs visages et nous repartons en quête de ce fameux jardin. Pour ceux qui veulent trouver prendre la ruelle qui est en face de la fontaine Mouassine et continuer toujours tout droit. Ce jardin se trouve dans l'un des plus antiques riads de la médina et permet de comprendre tout le système hydraulique imaginé à l'origine. Il comprend deux jardins reliés (jardin islamique et jardin exotique) et constitue un endroit dune quiétude absolue.

L'eau est l'élément fondamental de ces jardins avec leurs fontaines au centre qui sont le coeur du riad.

D'abord le jardin exotique qui abrite des essences des cinq continents

Puis le jardin islamique divisé en quatre plates-bandes correspondant à la tradition des jardins d'Orient conçus pour être le reflet terrestre du paradis décrit par le Coran. 

 

 

20 septembre dernier jour à Marrakech. Nous continuons notre périple à pied à travers les méandres de cette ville pleine de richesses à chaque recoin.

Visite de la Kasbah (citadelle) où se trouve la mosquée Moulay El Yazid qui remonte à la fin de 12ème siècle et a été restaurée à plusieurs reprises. Son minaret rappelle celui de la mosquée de la Koutoubia.

 

 

A proximité immédiate se trouvent les tombeaux saadiens.

Puis nous nous dirigeons vers la place des ferblantiers, grande place piétonne beaucoup plus calme que la place Jemaa.

 

De là on arrive au palais Bahia qui fut la résidence du Maréchal Lyautey à partir de 1912 du temps du protectorat.

 

Ce palais, fondé en 1866 sous l’ordre de Ba Hmad, grand vizir chambellan des sultans, agrandi par son fils a été entièrement restauré. Légué  au ministère de la culture sur ordre du roi Hassan II, il est inscrit au patrimoine national du Maroc.

Cet ensemble architectural se compose de plusieurs bâtiments constitués autour du petit partie la plus récente) et du grand riad qui comprend un vaste jardin intérieur. De toute beauté.

Le petit riad

 

Et aussi le grand riad

 

Un petit détour pour finir par les remparts du palais Badii qui hébergent des nids de cigognes venant s’établir ici pendant l’hiver.

 

commentaires

C
Hello les parents ! C’est super que vous réussissiez à trouver le temps de nourrir le blog alors que vous avez déjà des journées super remplies 👍 vous nous en faites profiter. Ça donne d’autant plus envie d’y aller (nous devons aller à Marrakech avec la famille de marina au printemps prochain!). C’est aussi intéressant que beau. Merci pour le texte et les images. Et très dépaysant !! La rencontre avec Jean-Pierre devait être très émouvante… vous êtes beaux et faites plaisir à voir :) Je vous embrasse bien fort et profitez bien maintenant de Eissaouira !
Répondre

Hébergé par Overblog