Martine autour du monde ...

Aujourd’hui étape de transition entre Yazd et Chiraz avec trois arrêts intéressants.

Pour commencer le village zoroastrien de Cham.

Situé à quelques kilomètres de Yazd, il s’agit d’un village entièrement zoroastrien. Inscrit au patrimoine de l’Unesco, ce village de 200 personnes contient bien sûr son Dackma ou tour du silence destinées à héberger les adieux des vivants à leurs défunts . Ils les abandonnaient aux vautours pour ne pas souiller la terre. Pour les zoroastriens, la terre et le feu sont sacrés.

Il a aussi deux cyprès dont l’un a plus de 3500 ans. le cyprès est un arbre sacré , trait d'union entre la terre et dieu, en Iran il symbolise le paradis.

En visitant le village composé de nombreuses maisons en pisé, on découvre les jardins de grenadiers, de figuiers et d’amandiers, dattiers, irrigués par un système ingénieux de petites écluses à partir d’un qanat venant de la montagne. L’eau est gratuite pour les jardins qui peuvent être irrigués trois fois par semaine.

Sur une maison on voit inscrit en zoroastrien les trois préceptes de ce peuple zoroastrien qui utilise une langue différente du persan et de l’arabe : "bonne pensée, bonne parole, bonne action".

Azie et Gilles ont même fait un petit tour en moto :)

Là on st en plein désert, il fait chaud, plus besoin de mettre le foulard !!

Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu
Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu

Village zoroastrien de Cham, sa tour du silence et son temple du feu

On continue par la visite de la citadelle de Saryazd. Datant de l’époque sassanide (3ème à 7ème siècle), cette citadelle comprenait trois parties successives de zones de défense de la partie centrale : un fossé d’enceinte (comme les douves chez nous), un double haut mur, et une porte d’entrée unique. La surveillance est assurée par des tours de gué. La citadelle a trois étages et 484 pièces. En cas d'attaque les femmes et les enfants étaient mis à l’abri en descendant par un puits étroit. Nous avons la chance de pouvoir y prendre notre pique-nique sur l'invitation du gardien du site qui nous fait chauffer nos pains sur son four traditionnel !.

La journée se poursuit par une étape très intéressante à Mehriz pour la visite du jardin Pahlavan-pour. Ce jardin de l’époque kadjar (18 et 19 siècles) était entouré de caravansérails car il se situe sur la route de la soie. Il est très prisé des habitants de Yazd en raison de sa fraicheur (à Yazd il fait jusqu’à 50 degrés l’été). Le jardin est loué pour les fêtes et mariages.

On a la chance de rencontrer un groupe scolaire de jeunes filles de Yazd, robes vertes et voiles noirs, venues y passer la journée. Trop heureuses de nous voir, elles nous invitent à jouer au volley. Les enseignantes acceptent volontiers. Je découvre un très vieux métier à tisser.

Vraiment un bon moment de partage avec ces quelques jeunes filles certes toutes voilées mais cherchent le contact avec les touristes et nous répètent sans cesse : "I love you" !.

Enfin on arrive au caravansérail Zein-ol-din. L’un des plus jolis d’Iran. Ce bâtiment, ne date pas de la route de la soie mais a été construit comme les autres sous l’époque d’Abbas le Grand.le cinquième Chah safavide de l'Iran (1588-1629), l'Iran Safavide est alors à son apogée..

Ce caravansérail offrait comme tous les autres, gîte couvert et protection aux marchands qui parcouraient le pays. Il a une particularité : c’est un pentagone. Tombé en ruine puis finalement restauré et repris par cinq frères. Aujourd'hui les caravansérails sont souvent reconvertis en hôtels.

Nous sommes au milieu de nulle part, en plein désert. C’est vraiment un lieu plein de charme où nous passons la nuit couché par terre. Le soir, nous avons droit à une danse du sabre telle qu'elle se pratiquait à l'époque. Il fait toujours très chaud, mais le ciel s'assombrit et la pluie arrive !

(voir le diaporama qui suit)

citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din
citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din

citadelle de Zaryazd, jardin Pahlavan et caravansérail de zin od-Din

spectacle de lutte

Sur la route arrêt à Pasargades, première capitale de l’empire achéménide fondé au 6ème siècle avant Jésus-Christ par Cyrus II le Grand. Il ne reste plus que des vestiges de la cité fondée par Cyrus II. Son mausolée est inspiré des pyramides d’ Egypte. Il y a aussi les vestiges de la tour de pierre encore debout (mais on ignore quel monument lui était rattaché). On voit également le Palais des audiences de Cyrus II avec les bas reliefs sur son siège inspirés de motifs assyriens,les restes des fontaines et des canalisations d'eau du jardin de Cyrus, nommés Paradis, et le tombeau sobre et isolé, en calcaire blanc, du Roi Cyrus le Grand (559-530 av JC.) .

Aller, encore 2 petites heures de route à travers le désert et les champs cultivés qui apparaissent...... et nous arrivons bientôt à Chiraz !!

Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz
Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz
Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz
Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz
Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz
Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz
Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz
Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz
Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz

Pasargades et le tombeau de Cyrus le Grand - Sur la route vers Shiraz

Published by Martine Bachelier - - Iran

commentaires

Hébergé par Overblog