Martine autour du monde ...

Notre passage dans la communauté de Patabamba fut une véritable expérience pour moi : J'y ai beaucoup appris sur l'art du tissage ...une importante activité là bas, et en particulier dans cette communauté qui a crée une "association tissage" .... même si ça m'a semblé compliqué et que je ne pense pas avoir tout compris, je vais essayer de résumer les choses à l'aide de quelques photos prises sur place .

Un article "spécial Mireille" :)

 

On commence par aller se promener dans la nature, avec la présidente de l'association et Evelyna notre guide, qui nous apprend à trouver les différentes plantes et fleurs qui serviront à faire la teinture de la laine :

Nous partons à la recherche des plantes
Nous partons à la recherche des plantes

Nous partons à la recherche des plantes

Puis on cherche les plantes ...

j'ai pris quelques notes (pas sûre que ce soit exact !)

le lupin (bleu)

la chilka (vert)

la cochenille de cactus  : quand on la moud ça fait de la farine rouge ! (le cactus quand à lui sert à faire du shampoing)

le sal qui sert à éclaircir le rouge

la qolle - ou la gaude ? -  (jaune)

la "mousse" ou barbe de la roche ( jaune/orange)

Misuka

quillu

Amil (indigo)

eucalyptus (orangé brun)

la "pierre d'alumbra" qui sert à fixer la couleur

 

Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique
Recherche des plantes dansun cadre magnifique

Recherche des plantes dansun cadre magnifique

Ensuite il faut tondre la laine la laver en mettant dans l'eau une espèce de branche jaune qui sert de savon ... puis on laisse cuire les feuilles (ou les fleurs) dans de l'eau pendant longtemps , avant de laisser la laine tremper dedans jusqu'à ce qu'elle prenne la couleur voulue ... on relave ..., on file la laine  avec une bobine la "puchka" ( là je dois dire que j'ai essayé mais sans succès ! ) : ça on les voit faire partout, tout le temps ...

 

la laine d'alpaga
la laine d'alpaga
la laine d'alpaga
la laine d'alpaga
la laine d'alpaga
la laine d'alpaga
la laine d'alpaga
la laine d'alpaga

la laine d'alpaga

Enfin on tisse, sur différents métiers  :

le tissage
le tissage
le tissage
le tissage
le tissage
le tissage
le tissage
le tissage

le tissage

Et voilà ! Nous sommes aussi allées visiter le Musée de la tapisserie à Urubamba :

le musée de la tapisserie à Urubamba
le musée de la tapisserie à Urubamba
le musée de la tapisserie à Urubamba
le musée de la tapisserie à Urubamba
le musée de la tapisserie à Urubamba
le musée de la tapisserie à Urubamba
le musée de la tapisserie à Urubamba
le musée de la tapisserie à Urubamba
le musée de la tapisserie à Urubamba

le musée de la tapisserie à Urubamba

Published by Martine Bachelier - - Pérou

commentaires

Hébergé par Overblog