Martine autour du monde ...

Arrivée à SUCRE (prononcer "Soucré" ) en souvenir du Général Antonio José de Sucre, le bras droit de Bolivar , 300 OOO habitants, 2750 mètres d'altitude, est la Capitale "constitutionnelle" du pays ... eh oui, ce n'est pas La Paz ! ... les deux villes revendiquent le titre de Capitale ... bien compliqué ! On peut dire que Sucre est la capitale historique

Fondée en 1538, elle fut en effet  capitale pendant la période coloniale, et aujourd'hui les 2 villes sont un peu en "rivalité" ...véritable inbroglio politico-social .... je passe ! en tout cas c'est à Sucre que se trouve la Cour Suprême de Justice , les autres intitutions se trouvant à La Paz.

Sucre est une très jolie ville coloniale, on l'appelle la "ville blanche" car c'est vrai tous les monuments et maisons sont d'un blanc immaculé (on dit qu'elle a été peinte en blanc au 19ème siècle pour faire fuir les moustiques !).

Une ville que je trouve plus calme, plus aérée que La Paz ... il est très agréable d'y déambuler quand ce n'est pas trop pollué... empreinte peut être encore plus que les autres, (si c'est possible!) de religion catholique (pas moins de 60 églises, plus quantité de couvents et de monastères aujourd'hui souvent transformés en hôtels , dont le nôtre , très beau : le Monasterio ). Cependant on retrouve ici le même problème que dans toutes les autres villes de Bolivie : la circulation  intense, les embouteillages, et la très importante pollution surtout aux heures de pointe ( les voitures ont  des pots d"échappement sans catalyseur ) Il est difficile de respirer ... Heureusement des "zèbres" aident, en dansant et en faisant les clowns, les piétons  à traverser !!

Aujourd'hui, après le déclin des mines, les principales ressources de Sucre sont : une cimenterie, le chocolat , les hôpitaux et les Universités publiques et privées ... Elles attirent des milliers d'étudiants qui contribuent à faire tourner l'économie ! Tous les écoliers portent l'uniforme.

Comme à La Paz, les grèves sont nombreuses : rien qu'aujourd'hui il y a eu 3 manifestations dans le centre : l'une parce que la farine pour faire le pain n'est plus subventionnée par l'Etat, l'autre parce que certains personnels des hôpitaux n'ont pas été payés depuis 3 mois et la troisième parce qu'un canalisation d'eau s'et cassée et prive d'eau une partie de la ville ...

Pour faire vite ( eh oui encore car nous partons tout à l'heure passer une journée dans une communauté) nous avons visité la "ville haute" ou "Ricoletta" ou se trouve le musée du textile (une association aide les "campesinos" à développer leur art du tissage ), la Préfecture (puisque Sucre est la Capitale du département de Chuquisaca ), la Mairie, la Cour Suprême de justice, la grande "Plaza 25 de Mayo" (1825 année de la création de la République de Bolivar, l'ex haut-Pérou), l'église San Francisco , la "Casa de la Libertad" qui retrace superbement l'histoire de la ville ( ancien palais colonial, puis monastère de jésuites, puis aujourd'hui annexe de l'université car il faut savoir aussi que c'est à Sucre que se trouve la - les -  plus grande université du pays ) , le Mercado Central (un immense marché où l'on trouve de tout et où j'ai beaucoup appris sur les fruits et légumes qui m'étaient  jusqu'alors inconnus ) ...

 

Voici donc en photos (diaporama) un résumé de ce que nous avons vu :

notre hôtel, les principaux monuments, la Ricoletta, les "zèbres" , des volontaires qui aident à la circulation aux carrefours  ...

 

 

 

 

 

 

La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...
La ville:  les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...

La ville: les rues, les zèbres, les grèves, la circulation, le drapeau des ethnies,la tapisserie etc ...

le Marché Central : au hasard ... à vous de trouver !!

Papaye, chilimoya, pakage, tumbo, ajipa, yuca, chocha, aloa, le Noni con Chia, le café de Copacabana (le meilleur!),  l'haji (bon aller, pour l'l'haji je veux bien vous aider : c'est du paprika, il en existe en 2 couleurs, le jaune et le rouge , il peut être piquant ou bien doux :)

Bon courage !!

 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre
 Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre

Marché : la femme en bas, enlève les graines du paprika pour les moudre et en faire de la poudre

Enfin je ne peux pas ne pas évoquer un endroit splendide que nous avons découvert :

- Le Musée Universitaire Charcas (section archéologie , ethnographie et art coloniale) Incroyable musée ! On y voit les crânes  alongés (marque de noblesse) , les vêtements et danses traditionnels des ethnies antérieures aux Incas , la reconstitution des murs peints des grottes préhistoriques, et surtout l'écriture : comme elle n'existait pas encore , les Indiens faisaient sur des plateaux,  de petites figurines en terre dont chacune avait un sens ... le tout constituant des phrases ...

Museos Universitarios CharcasMuseos Universitarios Charcas
Museos Universitarios CharcasMuseos Universitarios Charcas
Museos Universitarios CharcasMuseos Universitarios Charcas
Museos Universitarios CharcasMuseos Universitarios Charcas

Museos Universitarios Charcas

Sur les toits de "l'Iglesia y Convento San Felipe de Neri" , on marche sur les terrasses ondulées du couvent au sol de céramique, et  ce qui émerveille, c'est le spendide panorama sur la ville de Sucre  :

Sur les toits de San Pelipe de Neri Sur les toits de San Pelipe de Neri
Sur les toits de San Pelipe de Neri Sur les toits de San Pelipe de Neri
Sur les toits de San Pelipe de Neri Sur les toits de San Pelipe de Neri

Sur les toits de San Pelipe de Neri

Comme nous étions dans la semaine du "veinte cinco de mayo" la ville était déjà en fêt le soir du 22 mai : en effet le 25 mai 1809 a eu lieu à Sucre le premier appel à la "Libertad" de la ville et du pays ... et ça se fête tous les ans ! Défilés , danses, musique ... une foule immense et bariolée est réunie sur la Plaza 25 de Mayo .  Comme d'habitude les vendeurs de bonbons, les cireurs de chaussures, les petits enfants mendiants et leurs mamans sont à aussi ...

Les Boliviens aiment les fêtes, la musique, le bruit ...

la fête du 25 mai à Sucrela fête du 25 mai à Sucre
la fête du 25 mai à Sucrela fête du 25 mai à Sucre
la fête du 25 mai à Sucrela fête du 25 mai à Sucre

la fête du 25 mai à Sucre

Published by Martine Bachelier - - Bolivie

commentaires

Hébergé par Overblog